Bluesfest d’Ottawa : en français s’il vous plait !

C’est en fin de semaine que s’ouvre l’édition 2016 du Bluesfest d’Ottawa, le plus grand festival de musique de la capitale. La programmation, qui s’étend sur 11 jours, propose plus de 175 concerts sur les cinq scènes installées sur les plaines LeBreton. On profite de l’occasion pour faire le tour de la (très mince) programmation d’artistes francophones qui s’y produiront.

Crédit photo de couverture : Steve Gerecke. 

Quelques centaines de milliers d’amateurs de musique convergeront au cours des prochains jours sur les plaines LeBreton, à un jet de pierre du centre-ville, pour assister à la plus grande fête de la musique d’Ottawa.

Bien que le festival porte le nom de Bluesfest, il y a fort longtemps que la musique rock a remplacé le blues, du moins pour la majeure partie de la programmation. Encore cette année, de nombreuses vedettes internationales seront présentes, dont les Red Hot Chili Peppers, Duran Duran, Brad Paisley, The Lumineers, Wolf Parade, Billy Idol, The Cult, Ben Harper & The Innocent Criminals, pour n’en nommer que quelques-uns !

Le festival se fait également un devoir d’inviter plusieurs artistes locaux. Cette année, on pourra entre autres voir Her Harbour, Lindsay Ferguson, Pipahauntas, Pith and The Parenchymas, Scattered Clouds, Silver Creek, The PepTides, The Yips, Treasure Dub Quartet, et plus encore.

Un membre de Pandaléon dans une cave, micro à la main et casque sur les oreilles, tête baissée. Photo en noir et blanc.

Pandaléon sera en prestation le vendredi 8 juillet au Bluesfest d'Ottawa. Crédit : Julien Lavoie.

Au diable les francophones !

Malheureusement, les organisateurs semblent avoir oublié que le tiers de la population d’Ottawa-Gatineau a le français comme langue maternelle[1], puisque seulement une poignée d’artiste d’expression française ont été invités à s’y produire.

Ainsi, pour l’édition 2016 du Bluesfest, seulement 4 artistes francophones ont réussi à se tailler une place dans la programmation. Hé oui, vous avez bel et bien lu… seulement 4 prestations francos sur plus de 175 concerts présentés au cours des 11 prochains jours. Plutôt mince pour un festival d’envergure se déroulant la capitale d’un pays bilingue !

Pire encore, ni le site Internet du festival ni leur page Facebook ne contiennent la moindre information en français ! Beau pied de nez à tous les francophones de la région, ou en visite pour l’occasion. Difficile de croire que les organisateurs prennent le pari d’ignorer une large part de leur public sans avoir en payer les conséquences. Décevant !

Malgré tout, on aura tout de même droit aux prestations de deux formations franco-ontariennes, soit Mehdi Cayenne et Pandaléon, et de deux artistes québécois dont l’œuvre est en grande partie en français, c’est-à-dire Cœur de Pirate et Pierre Kwenders. Tour d’horizon !

Pandaléon, le vendredi 8 juillet sur la scène du Barney Danson Theatre

Après une prestation fort réussie lors du Festival franco-ontarien il y a quelques semaines à peine, voilà que Pandaléon s’attaque maintenant au Bluesfest. Cette fois, le concert aura lieu sur la seule scène intérieure du Bluesfest, c’est-à-dire au Barney Danson Theatre qui se trouve dans le Musée canadien de la guerre, adjacent aux plaines LeBreton.

Le groupe, dont le plus récent album est sorti en janvier dernier, a adapté son spectacle afin de le présenter sur les grandes scènes de festival. Tout en gardant l’aspect rock planant qui les caractérise, il a opté pour un son plus lourd, caractérisé entre autres par de nombreux solos.

Cœur de Pirate, le vendredi 8 juillet sur la scène City

Béatrice Martin, alias Cœur de Pirate, n’a sans doute plus besoin de présentation. Le Bluesfest lui a d’ailleurs réservé une place de choix en la programmant sur la scène principale de événement vendredi à 19h, juste avant le spectacle de Ben Harper & The Innocent Criminals.

Bien que l’on puisse s’attende à ce qu’elle fasse principalement les pièces de Roses, son album anglais sorti en août dernier, on peut tout de même espérer qu’elle en profitera pour jouer quelques-unes de ses pièces en français.

Mehdi Cayenne, le samedi 9 juillet sur la scène Monster Energy

La commande est grande pour Mehdi Cayenne qui montera sur la scène Monster Energy dès 15 h pour présenter son spectacle devant un public non aguerri. Néanmoins, s’il y en a bien un qui peut relever ce défi, c’est Mehdi !

Généralement accompagné de ses deux acolytes, François Gravel aux claviers et Olivier Bernatchez à la batterie, Mehdi n’a aucun mal à faire décoller l’ambiance. Très doué sur une scène, il a appris au fil des ans à canaliser son énergie, de sorte qu’il offre à présent de solides prestations, bien ficelées, enjouées et surtout très connectées avec son public. Son pop-rock-funky gagne à être présenté live, surtout que Mehdi maîtrise l’art de communiquer avec la foule. Accompagné de deux musiciens hors pair, le résultat est à tout coup remarquable.

Pierre Kwenders, le mercredi 13 juillet sur la scène Black Sheep

L’artiste montréalais Pierre Kwenders, choisit l’une des révélations de l’année 2014-2015 par Radio-Canada, sera également de passage au Bluesfest mercredi à 18 h. Bien que ses compositions mélangent généralement plus d’une langue, le français est tout de même très présent dans son œuvre. J’ai donc décidé de l’inclure dans la courte liste des artistes francophones qui seront en prestation au festival.

Souvent classifié dans la catégorie musique du monde, Pierre Kwenders offre en fait un intéressant mélange de pop, d’afrobeat et d’électro. Le résultat est très festif !

[1] Source : Statistique Canada. 2012. Ottawa - Gatineau, Ontario (Code 505) et Ontario (Code 35) (tableau). Profil du recensement, Recensement de 2011, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 24 octobre 2012. http://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2011/dp-pd/prof/index.cfm?Lang=F (site consulté le 6 juillet 2016).