BRBR fait du bruit, la sélection de Gaëlle.

Filmer des sessions calmes, acoustiques, folks est souvent bien plus facile que s'adonner à des tournages plus bruyants, de punk, hard rock ou métal, rien qu'en terme logistique. Par amour pour le job et pour la musique, on filme de tout à BRBR, mais ça mène parfois à des situations quelque peu cocasses (bien qu'on prévienne toujours qu'on va faire du bruit).

Photo de couverture : Damian, de Fucked Up.

Entre vibes cosmiques, guitares psyché, chemises kaléidoscopiques et textes prophétiques, UUBBUURRUU nous embarque dans leur trip prodigieux. Trip vibrant aussi, tellement vibrant que pendant le tournage, une partie de la vaisselle de la cuisine du studio a pratiquée la téléportation et a glissé des étagères. Quelques verres et tasses brisées, donc, mais quand même, une belle session.

Figures emblématiques de la scène musicale Torontoise, les membres de Fucked Up sont impliqués dans beaucoup de projets artistiques en tout genre dans la hometown de BRBR, mais Fucked Up reste leur projet le plus conséquent et connu. Ce band était inévitable dans cette sélection; pour leur style de musique, et parcequ'ils étaient 9 à jouer ce jour-là (le groupe Doomsquad nous ayant rejoint).

The Métis est un  jeune band punk/hardcore/metal/trash de Sudbury, ON. Un drummer agile et rapide, des riffs entêtants, deux chanteurs et beaucoup d'énergie.

Nous les avons filmés à Sudbury en Mars l'année dernière. Nous avions loué une grande salle qui appartient à un restaurant, le genre de salle que tu loues pour un mariage ou un baptême. Ce que j'ai appris sur place est que ce restaurant n'est pas juste un restaurant mais aussi un hôtel. Et que les chambres d'hôtel sont au-dessus de la salle ! La plupart des artistes qu'on filmait ce jour-là étaient des auteurs-compositeurs-interprètes, guitares sèche à la main, donc niveau volume ça passait, mais vers 14h on a filmé The Métis.

Le proprio nous a offert une bière après le tournage, donc tout s'est bien passé, mais il est quand même venu nous voir plusieurs fois entre les prises pour savoir si on avait bientôt fini.

Renard Blanc est un trio Montréalais au son progressif, aérien, lunaire, qui ne joue pas fort, comparativement à beaucoup de bands rocks, mais pourtant notre tournage avec eux l'hiver dernier a été trop fort pour nos voisins de studio deux étages au dessus qui avaient booké un tournage de publicités à la dernière minute (après que nous ayons prévenu que certains bands venaient avec des fulls kits de drums et que du coup ça allait faire du bruit). Mais encore, une fois, tout s'est bien terminée autour de bières gratos.

Une dernière session que je n'ajoute pas à cette sélection pour son volume sonore, mais parce qu'elle a été filmée dans un petit local... et parce que nos deux caméramans étaient enfermés dans ce local avec le band. Donc Max et Patrick (les caméramans en question) en ont pris plein les oreilles. Le band filmé dans ce petit local est Magic Pelvis, un trio jazzy, experimental de Sudbury qui sait jammer, la preuve ci-dessous.