Dans l'Shed, dedans l'shed

Le caractère intime du Festival en chanson de Petite-Vallée favorise les rencontres spontanées. Cela est particulièrement vrai dans le cadre de la série de capsules vidéo Dedans l'shed à Léon, dont la deuxième saison fut enregistrée en juillet.

Photo de couverture : Raton Loveur, Dedans l'shed à Léon - Photo : Jean-Étienne Sheehy.

Des rencontres

Au centre du village de Petite-Vallée, une corde à linge ressort du paysage; elle indique la présence du shed à Léon, une grange à deux pas de l'océan, où déferle une série d'artistes qui participent au Festival en chanson de Petite-Vallée, dans le cadre d'une série de performances acoustiques – Dedans l'shed à Léon.

À l'extérieur des grandes portes de l'édifice, une partie de la foule se rassemble, une bière à la main, à titre de mélomane. Un autre segment préfère saluer Léon, le chien qui prête son nom à l'endroit.

À l'intérieur, le duo Dans l'Shed sert de groupe maison à ce projet. Durant la durée du festival, les Guillaume Beauregard, Pandaléon et autres Yann Perreau de ce monde sont débarqués dans la grange.

« Le Shed à Léon, c'est le lieu où on rencontre tout le monde qui passe par le festival, » explique Éric Dion, membre du duo Dans l'Shed en compagnie d'André Lavergne.

Les artistes présents pour l'expérience livrent une chanson à une foule, entassée dans la grange, souvent d'une seule prise; le projet fut immortalisé sur vidéo par Éric Proulx et Mathieu Leblanc, de la boîte de production La Semelle Verte.

« Pour nous c'est déstabilisant un peu. Chaque jour, on rencontre quelqu'un de nouveau et on fait de la musique avec lui. Souvent, on ne sait que la veille qui va passer au shed. »

Trois artistes en spectacle dans une grange

Pierre Flynn, Pandaléon et Jipé Dalpé, en spectacle dans le cadre de la série Dedans l'Shed à Léon.

Des idoles

Pour le duo, le projet permet de faire ressortir leur expérience de musiciens accompagnateurs, mais également de partager la scène avec certaines idoles, comme Pierre Flynn.

« J'ai écouté Octobre à l'université, donc si tu m'avais dit qu'un jour j'allais jouer avec Pierre, je ne t'aurais pas cru. Je t'avoue que cette session-là, je l'ai pratiqué pas mal. »

Étant donné le caractère spontané de ce marathon, les membres de Dans l'Shed et leurs invités arrivent à faire preuve d'une grande adaptabilité, comme lors du passage d'Yves Lambert.

« Il a su le matin-même qu'il venait, donc il nous a donné une chanson, mais on avait à peine une journée de préparation. Lambert, en spectacle, c'est un train avec des punchs partout. C'est super bon et sa musique est assez complexe. »

À son arrivée à la grange, Lambert demande au groupe s'il a appris la chanson.

« On lui a dit 'Ih! Elle est complexe.' et il a répondu 'Pas mal!'. Il a été super fin, donc il l'a fait a capella et on a monté une pièce acadienne pour la session. »

À défaut de connaître la programmation de la prochaine édition du Festival en chanson de Petite-Vallée – et les invités potentiels d'une nouvelle saison des sessions Dedans l'shed à Léon, Éric Dion possède une liste de souhaits de musiciens avec qui partager une chanson acoustique en Gaspésie.

« J'peux répondre n'importe qui dans le fond ? Keith Richards, Eddie Vedder pis Céline Dion. »

La deuxième saison de Dedans l'shed à Léon est en montage. La première saison est disponible sur le site internet du Festival en chanson de Petite-Vallée.