Festival Distorsion : une expérience en 360

Ce n’est que la deuxième année du Festival Distorsion, et déjà le Matahari Loft s’annonçait trop exigu pour contenir les exhalaisons psychédéliques des nombreux disciples attendus. C’est donc dans l’église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End que la Conspiration Psychédélique fait le pari de sculpter le cadre idéal pour sa programmation éclatée et hallucinogène.

Musique à l’image

« La grande différence de cette seconde édition, mis à part la programmation qui a vraiment pris une coche, c’est qu’on voulait travailler sur l’expérience scénographique », indique Marilyne Lacombe, membre de la Conspiration Psychédélique qui est à l’origine du festival.

« On a la chance de bénéficier d’un grand terrain de jeu avec l’église, donc on essaie de recréer l’ambiance d’un événement extérieur, mais à l’intérieur, avec plusieurs espaces différents. On veut que les gens s’approprient le lieu et qu’ils aient envie de rester après les shows. »

Les organisateurs pourront en ce sens compter sur le collectif Girls in the Garage, constitué d’artistes multidisciplinaires de la scène underground montréalaise, qui a monté une exposition temporaire dans les lieux. « C’est un collectif vraiment impliqué dans la scène, et comme on veut aussi faire du festival un gros party pour la scène psych, ça tombait sous le sens d’inviter Girls in the Garage et de faire jouer Anémone, qui est au cœur de ce collectif-là, au vernissage. C’est probablement le groupe avec le plus de potentiel au niveau de la scène pop-psyché à Montréal », affirme Lacombe.

Palette chromatique

Loin de se complaire dans le revival et la nostalgie, l’équipe de Distorsion aborde le psychédélique comme un mood, un état d’esprit libéré qui transcende les styles. Ainsi, mercredi sera d’allégeance punk, jeudi sera plutôt planant, vendredi abrasif, samedi dansant et dimanche expérimental.

« Tous les spectacles sont présentés avec du visuel live, donc on cherchait de la musique avec laquelle les VJs vont avoir du fun à jouer en direct », ajoute Lacombe.

Anthony Piazza, aussi collaborateur du groupe Atsuko Chiba, sera en change de l’ambiance de vendredi avec ses performances hybrides son et lumière, alors que Mr Saboteur sera présent jeudi et samedi avec une pratique qui combine animation 3D et synthèse vidéo, une approche qui fait mentir les clichés du visuel psychédélique.

Des premières

Le festival se démarque cette année avec quelques projets originaux qui devraient attirer un public curieux, surtout étant donné l’extrême abordabilité des spectacles (un passeport pour les cinq jours à 25$, qui dit mieux ?).

« Le disque qui tourne sans cesse ici, s’emballe Marilyne Lacombe lorsqu’on lui demande quels spectacles sont à ne pas manquer, c’est celui de Divino Niño, un groupe de Chicago qui est un mélange de Devendra Banhart et Mac DeMarco. Ça va être leur première fois à Montréal, et on sait qu’il y a un gros public pour ça ici. Mais le spectacle que j’ai le plus hâte de voir, c’est Teke Teke, qui jouera en public pour la première fois dimanche ».

Formé de Serge Nakauchi Pelletier (guitare), Yuki Isami (flûte, shinobue & shamisen), Hidetaka Yoneyama (guitare), Mishka Stein (basse), Étienne Lebel (trompette) et Ian C. Lettre (batterie) Teke Teke s’attaque à la musique du mythique guitariste japonais Takeshi Terauchi qui, joli coup du hasard, célébrera ses 55 ans de carrière au même moment ailleurs sur la planète.

Les embres de Teke Teke, en rang devant un mur

Teke Teke. Crédit : Yannick Grandmont.

« J’étais familier avec la scène 'Eleki' et 'Group Sound' des années 60 au Japon, où beaucoup de groupes très orientés vers la guitare se formaient en réponse à la vague rock British; je connaissais bien le succès et l'effet qu'avait eu au Japon un groupe comme The Ventures par exemple, alors quand j’ai découvert Takeshi Terauchi ç’a été plus qu'un simple coup de cœur, c'était comme s’il s'adressait à moi directement ! », écrit Serge Nakauchi Pelletier par courriel.

Parmi les autres premières du festival, notons les groupes de Détroit Timmy's Organism et Sisters of Your Sunshine Vapor et le projet solo de Rishi Dhir (Elephant Stone) dans lequel le sitar rencontre les séquences et les manipulations visuelles. Le festival présente aussi en première canadienne le documentaire The Colossus of Destiny: A Melvins Tale mercredi.

Et des nouveautés

Presque tous les artistes présentés par Distorsion ont sorti un disque ou un EP cette année. Co/ntry, qui récolte de nombreuses éloges ces temps-ci, a comme mandat de faire lever le party samedi, et FET.NAT profitera de sa performance pour lancer le EP Gaoler. Quelques groupes sont des incontournables : Wizzaard, We Are Wolves, Pypy et Yonathan Gat, entre autres.

D’autres intriguent, par exemple L’ordre de l’infiniment Nada, un nouveau duo qui jouera sur la terrasse de l’Esco pour conclure la semaine et dont les performances « oscille[nt] entre le drone et les ondes pures et évoque[nt] les états de conscience altérés, le rêve-éveillé, la méditation sonique et le kitsch cosmique. »

Bref, 60 ans après les premiers balbutiement du courant psychédélique, le festival Distorsion prouve qu’il est encore très actuel. « J’ai l'impression que ça s'explique en réaction au climat politique général, et que le monde lui-même est dans un état que l'on pourrait qualifier d'assez 'psychédélique', commente Serge Nakauchi Pelletier. Comme dans les années 60 et 70, c'est un contre-courant qui permet de s'échapper de la réalité et de faire de riches propositions artistiques, de faire d'importants statements à travers sa création.»

Pour en prendre toute la mesure, rendez-vous dès mercredi dans l’antre de la Distorsion.

Programmation

MERCREDI 10 MAI l'Escogriffe Bar Spectacle
20:00
PREMIÈRE CANADIENNE, présentée en collaboration avec Festival du nouveau cinéma - FNC
The Colossus of Destiny: A Melvins Tale + CRABE
+ L'Ordre de l'Infiniment Nada
+ Dj Conspiration Psychédélique

JEUDI 11 MAI @ ÉGLISE S-E-J DU MILE-END (5035 ST-DOMINIQUE)
20:00 - 3:00AM
Paupière • Acid House Ragas • Wizaard • Divino Niño
+ Dj Raven

VENDREDI 12 MAI @ ÉGLISE S-E-J DU MILE-END (5035 ST-DOMINIQUE), présenté en collaboration avec Heavy Trip
20:00 - 3:00AM
PyPy • Timmy's Organism • Sisters of Your Sunshine Vapor • Barre
+DJ Mathieu Beauséjour
+ Projections live par Anthony Piazza (Atsuko Chiba)

SAMEDI 13 MAI @ ÉGLISE S-E-J DU MILE-END (5035 ST-DOMINIQUE)
12:00 - 18:00
Le Marché Psychédélique Printanier RISE Kombucha

SAMEDI 13 MAI @ ÉGLISE S-E-J DU MILE-END (5035 ST-DOMINIQUE)
20:30 - 3:00AM
We Are Wolves • Co/ntry • ASSB • Ellemetue
+ IDALG (Dj set)
+ Projections live par Mr Saboteur 逃走迷路氏

DIMANCHE 14 MAI - l'Escogriffe Bar Spectacle, présenté en collaboration avec Suoni Per Il Popolo
18:00 - MINUIT
1$ TACO 18:00 - 20:00
Yonatan Gat (hybrid DJ set) • Fet.nat • TEKE TEKE
Dj Conspiration psychédélique