Festival Edmonton chante : en transformation

Le Festival Edmonton chante est en constante transformation. De l’automne il y a cinq ans au mois d’août en 2016, cette année, c’est le mois de juin qui été choisi par le comité organisateur, l’Association canadienne-française de l'Alberta (L’ACFA) d’Edmonton. Il se déroulera dès le 15 juin pour deux week-ends dans cinq endroits différents. L’objectif avec ces nouvelles dates est d’attirer un maximum de musiciens. Pour mieux s’y retrouver, voici cinq suggestions de shows à y voir.

Mélisande Électrotrad – 15 juin

Le groupe Mélisande [électrotrad] est composé de Mélisande Gélinas-Fauteux et de son complice Alexandre « Moulin ». Ensemble, ils revisitent certains classiques de la musique traditionnelle francophone pour leur donner un ton plus actuel. Le duo a à cœur la condition féminine puisque dans ses chansons, il ajoute la perspective des femmes modernes. Mélisande va venir présenter son deuxième album, Les millésimes, lancé en février, et sera en spectacle lors de la soirée d’ouverture, le 15 juin à The Needle Vinyl Tavern. Le groupe en n’est pas à son premier passage en Alberta, donc si le nom sonne familier, c’est tout à fait normal.

Karimah X Jacques Jacobus – 17 juin

Toute cette soirée, selon moi, fait partie des incontournables. Le 17 juin, place à la musique de la francophonie canadienne hors-Québec. Dès 20h, il sera possible de voir sur la scène du Nightjar d’abord, Karimah de l’Alberta, puis Shawn Jobin de la Saskatchewan et Jacques Jacobus de la Nouvelle-Écosse.

Je suis curieuse de voir comment l’expérience à La Voix a changé la chanteuse Karimah. Elle s’est rendue en demi-finale de la très populaire émission diffusée à TVA. Pendant son expérience, elle a eu la chance de faire partie de l’équipe de Pierre Lapointe qui lui a donné des conseils tout comme ses complices Les sœurs Boulay. Ces trucs seront-ils palpables sur la scène ? Bonne question, mais parions que sûrement un peu.

Avant de passer à la DJ invitée, Miss Shelton, les spectateurs présents pourront voir sur la scène Jacques Jacobus. C’est le premier passage, en solo, pour l’artiste Jacques Doucet qui fait aussi partie du groupe Radio Radio. Pour ce projet, il s’est donné carte blanche, ce qui donne place à des collaborations inusitées comme avec le magicien Luc Langevin. Toutefois, même s’il se produit seul sur la scène, le son n’est pas très loin de ce qu’offre généralement son groupe.

Cristian de La Luna – 22 juin

Cristian Murillo est actif depuis plusieurs années sur la scène francophone de l’Alberta. Avec son groupe, La Luna de Santiago, il a offert plusieurs concerts dont quelques-uns au Festival Edmonton Chante. Depuis qu’il a participé au Chant’Ouest à Victoria en 2013, on le voit davantage en solo. D’ailleurs, il prépare son premier album qu’il a réalisé avec Raphaël Freynet. Gageons qu’il en donnera un aperçu le 22 juin à The Needle Vinyl Tavern. La soirée sera chaude puisque la musique latine est sa spécialité.

Cristian de La Luna est sur la scène devant un micro. Il chante tout en jouant de la guitare.

Cristian de La Luna-  Courtoisie.

Joey Robin Haché – 23 juin

Joey Robin Haché est une valeur sûre. Sa musique au style folk rock est charmante, tout comme son attachement ressenti à son coin du pays, Nigadoo au Nouveau-Brunswick. D’ailleurs, il est vu comme l'un des représentants de la relève musicale acadienne de l'heure. L’artiste redéfinit le terme multidisciplinaire. En effet, en plus d’être auteur-compositeur-interprète, il est aussi peintre, dessinateur, caricaturiste, poète, animateur de radio, coordonnateur administratif, régisseur, et depuis un an, administrateur chez le label Le Grenier musique à Moncton. Il sera en spectacle le 23 juin à la Cité Francophone.

Bon festival ! Pour la programmation complète, rendez-vous sur le site web d'Edmonton chante.