Dans les écouteurs de... Klô Pelgag

Klô Pelgag porte un tête d'ours.

Crédit photo : Benoit Paillé

C’est une période de tournées pour la demoiselle qui se promène entre la France et le Québec. Bien occupée, a-t-elle le temps d’écouter un peu de musique? On en parle avec elle.

Klô Pelgag: Effectivement, en ce moment, on bouge pas mal: c’est une année de tournées. C’est plus dur dans ce temps-là pour l’écriture aussi. Mais là, c’est mes premières vacances, alors j’en profite, c’est chouette! Mais on repart bientôt.

En voyage, peu de temps pour découvrir des nouveaux groupes, des nouveaux sons: la tournée ressemble pas mal à « métro-boulot-dodo ». Mais le fait d’être dans le milieu musical aide à pouvoir se tenir au courant.

Klô Pelgag: Sur la route, c’est assez rare qu’on a du temps pour s’installer et écouter de la musique. On roule, on mange, on dort, on fait de la musique et ça recommence. Par contre, dans le camion tous ensemble, on se fait écouter des bands. Les autres musiciens avec qui je joue viennent de différents milieux musicaux (musique du monde, classique, etc.) alors on apprend plein de choses. Et puisque je suis dans le domaine musical, ça vient à moi, inévitablement. Ça m’arrive parfois de consulter des blogues que j’estime, je découvre aussi en participant à des festivals. Par exemple, j’ai été au Printemps de Bruges et il y avait un show de Metronomy et Rufus Wainwright, mais j’arrivais pas à choisir! Mais finalement Rufus a annulé alors j’suis allée voir Metronomy. J’écoute toujours The Bay, c’est tellement un bon album! Sinon, sur place, j’aime ça aller voir des spectacles comme Metronomy, mais aussi des plus petits shows dans des petits bars, des petites salles. J’ai été voir Forêt à Paris, par exemple.

Pas trop portée sur la technologie (J'ai même pas de iPod! nous dit-elle en riant), elle préfère de loin l'objet physique qu'est le vinyle:

Klô Pelgag: J’adore ça. Ça me rappelle quand moi et mon frère on allait s’installer dans le grenier pour en écouter. Il faut prendre le temps avec les vinyles. C’est un moment privilégié que tu prends avec l’album que t’as choisi. Ou sinon j'écoute de la musique quand je fais la cuisine. 

Quand on lui demande de choisir un album vers lequel elle revient souvent, que ce soit une nouveauté ou quelque chose de plus intemporel, quelques classiques lui viennent en tête:

Klô Pelgag: C’est sûr que les mêmes trucs reviennent, on finit toujours par remettre les mêmes disques. Pour moi, y’a Léonard Cohen, c’est sûr. Gainsbourg aussi. Mettons Mélodie Nelson. Ou The Bay de Metronomy!

Et côté collaboration, si Klô Pelgag avait à en faire une avec un autre artiste, elle répond sans hésitation:

Klô Pelgag: Violett Pi! On a déjà fait de la musique ensemble, mais je voudrais écrire une toune avec lui. Mais sinon, j’ai pas particulièrement envie de chanter avec un(e) autre artiste dans mes pièces.

VioleTT Pi on disait? Eh bien, dans les coups de coeur musicaux qu’elle nous propose, c’est lui qui vient en tête de liste. Et trois autres artistes l’inspirent beaucoup. On découvre ça ici:

VioleTT Pi

Parce qu'il garde en vie. Il est intelligent, sensible, ironique, amoureux et il a un charisme fou. J'ai l'impression que c'est un des artistes les plus pertinents de sa génération et qu'il redéfinit ce qu'est une chanson en 2014. Il n'est pas à la mode, il est au temps.

James Blake

C'est très rare que j'aime un vidéoclip, même les miens, mais j'adore les siens. Ils épousent tellement bien sa musique. Je la trouve sensuelle et scandinave. C'est entre deux courants; le chaud et le froid, et ça me touche beaucoup.

Timber Timbre

J'ai acheté cet album dans le temps où je magasinais sur internet et que j'habitais en campagne. Il est arrivé avec 9 autres cds livrés à Rivière-Ouelle et c'est le seul qui m'ait vraiment accompagnée. J'ai vécu beaucoup d'étapes de ma vie avec «Creep on creepin' on». C'est de la musique mystique.

Benoit Paradis Trio

C'est un gars que j'ai découvert par hasard dans le temps de Myspace et dès que je suis arrivée à Montréal, je suis allée voir son spectacle aux Pas Sages. Il est hilarant, triste et il rit drôle. Je crois que quand quelqu'un a de la personnalité dans le rire, quelque part, ce doit être quelqu'un d'intéressant.

Le 25 mai prochain, elle présente un spectacle au Jardin Botanique et elle sera également au Festival d'été de Québec le 5 juillet.

Site web de Klô Pelgag

On a jasé aussi avec Emilie & Ogden qui, soit dit en passant, fait une belle fleur à Klô Pelgag!