Mehdi Cayenne et Anique Granger sortent gagnants du gala Trille Or

En remportant les trophées les plus convoités, ce sont Mehdi Cayenne et Anique Granger qui sortent les grands gagnants de ce 9e gala des prix Trille Or qui se déroulait vendredi à Orléans. L’équipe de BRBR est également repartie avec une statuette, remportant le prix de la meilleure émission musicale télé, radio ou web. Retour sur une soirée haute en couleur.

Photo de couverture : Mehdi Cayenne et Anique Granger sur le tapis rouge au gala des Trille Or.

Tout le gratin de la scène musicale franco-canadienne hors Québec était réuni vendredi au Centre des Arts Shenkman d’Orléans pour la 9e édition des prix Trille Or. Pour la première fois, les artistes de l’Ouest avaient accès à l’ensemble des catégories, ouvrant ainsi la porte à une plus grande diversité et permettant au passage de souligner le talent francophone au-delà des frontières de l’Ontario et du Québec. Les artistes de la Saskatchewan se sont d’ailleurs démarqués, avec plusieurs prix remportés par Anique Granger et Ponteix (Mario Lepage).

Mehdi Cayenne partait favori de cette soirée avec une nomination dans 5 des 11 catégories présentées lors du gala télévisé. Anique Granger et Ponteix (Mario Lepage) suivaient de près avec 4 nominations chacun.

C’est d’ailleurs Mehdi et Anique qui sont sortis grands gagnants, ayant remporté les prestigieux prix du meilleur artiste masculin et de la meilleure artiste féminine. Mehdi repart également avec les statuettes du meilleur album pour Aube et de la chanson primée pour La pluie. Quant à Anique, elle décroche également le Trille Or de la meilleure auteure-compositrice.

La formation de Mario Lepage, Ponteix, remporte quant à elle deux prix, soit le Trille Or de la découverte ainsi que celui du meilleur EP (mini-album), une toute nouvelle catégorie, pour J’Orage. Quant à la très convoitée statuette du meilleur spectacle, elle a été remise au groupe Hey, Wow.

Le Trille Or du meilleur groupe est allé à Pandaléon, alors que Caroline Savoie a remporté le trophée du meilleur album de l’Acadie.

Finalement, je ne peux passer sous silence l’exploit de l’équipe de BRBR qui a également décroché les honneurs, en remportant le Trille Or de la meilleure émission musicale télé, radio ou web, pour la série BRBR le Conquérant. Les quatre membres de l’équipe qui s’étaient rendus sur place pour l’occasion (Nadine Dupont, Marie Itty, Brock Dishart et Gaëlle Legrand) étaient fous de joie lors du dévoilement du lauréat et se sont dits vraiment surpris d’être les gagnants !

Trois des membres de l’équipe BRBR posent sur le tapis rouge. Brock à gauche porte un veston noir avec une chemise fleurie, Gaëlle au centre a une chemise noire et veste rouge et Marie à droite a une jupe rayée noire et blanche avec une veste noire.

L'équipe de BRBR remporte le Trille Or de la meilleure émission musicale télé, radio ou web. De gauche à droite: Brock Dishart, Gaëlle Legrand et Marie Itty.

Onze artistes en prestation

C’est l’humoriste Vincent Poirier du groupe Improtéine qui a animé avec brio la soirée. Le gala étant diffusé en direct sur la page Facebook et sur les ondes d’Unis TV, les organisateurs ont pris soin de faire une place prépondérante aux prestations musicales en invitant onze artistes à se produire sur scène.

C’est tout d’abord Anique Granger qui a offert la première prestation en interprétant sa pièce Inassouvie. Un peu plus tard, LGS (Le Groupe Swing) a enflammé la foule avec une énergique prestation de sa pièce La folie. Deux danseurs se sont d’ailleurs joints à eux pour pimenter le spectacle en chorégraphiant une sortie forcée de Michel Bénac à la fin de la prestation.

Andrea Lindsay a un peu plus tard interprété Plus tu m’embrasses, alors que Ponteix y sont allés avec leur pièce Béat.

Pandaléon remporte le Trille Or du meilleur groupe. De gauche à droite: Frédéric Levac, Marc-André Labelle, Sophie Berriault (agente artistique) et Jean-Philippe Levac.

Pandaléon remporte le Trille Or du meilleur groupe. De gauche à droite: Frédéric Levac, Marc-André Labelle, Sophie Berriault (agente artistique) et Jean-Philippe Levac.

À mi-chemin dans la soirée, trois prestations d’affilée ont été offertes aux spectateurs. La formation québécoise Dans l’Shed a interprété La disparue, alors que la Manitobaine Kelly Bado se joignait à eux en cours de route. Puis, elle a ensuite entamé Si l’amour, toujours accompagné par André Lavergne et Éric Dion, qui a troqué sa guitare pour un banjo. L’Acadien Joey Robin Haché a pris le relais en interprétant sa pièce Tamarack.

Quelques remises de prix plus tard, le rapeur saskatchewanais Shawn Jobin est monté sur scène, accompagné par Ponteix, pour interpréter Mon shambalah.

Un émouvant hommage a également été rendu à Paul Demers au cours de la soirée. Anique Granger, Céleste Lévis, Andréa Lindsay et Vincent Poirier ont joint leurs talents pour offrir une touchante interprétation de la pièce Notre place. Le tout s’est terminé par une vibrante ovation du public.

Mehdi Cayenne et Anique Granger remporte les grands honneurs au gala des prix Trille Or.

Mehdi Cayenne et Anique Granger remporte les grands honneurs au gala des prix Trille Or.

Mehdi Cayenne, que l’animateur Vincent Poirier a décrit comme un artiste dont « personne ne peut vraiment définir le style musical » a ensuite offert une interprétation de sa pièce La Pluie, alors que Céleste Lévis est remontée sur scène pour interpréter Je crois. Puis, ce sont les gagnants du Trille Or du meilleur spectacle, Hey, Wow, qui ont terminé la soirée avec leur pièce Monde meilleur.

Les organisateurs, qui cherchaient par ce gala à montrer les liens qui unissent les artistes francophones de différentes régions du pays, pourront se targuer d’avoir accompli leur mission. De nombreuses prestations, des artistes aux talents diversifiés, des remerciements qui ne s’étirent pas, et un animateur qui a su ajouter une touche d’humour bien dosé, auront permis de faire de cette soirée télévisée un véritable succès. Chapeau !