Tête-à-tête avec les finalistes des Francouvertes

Après plusieurs mois de tergiversation au sein des divers palmarès établis par les jurys et le public des Francouvertes, on assistera au point culminant des festivités aujpurd'hui, le 8 mai, au Club Soda à Montréal. Laurence-Anne, Lydia Képinski et Les Louanges combattront à grands coups de musique francophone afin de tenter d'obtenir le grand prix de 10 000 $ offert par Sirius XM. Petit retour sur leurs parcours respectifs en six questions.

Crédit photos de couverture : Jean-François Leblanc.

LAURENCE-ANNE

Laurence-Anne/Photo: Élise Jetté

Laurence-Anne/Photo: Élise Jetté

Jusqu'à maintenant, quelle est la plus grande leçon que tu as apprise durant Les Francouvertes ?

Je dirais que c’est surtout relié aux commentaires qu'on reçoit après les étapes. C'est rare, normalement, quand tu fais des shows, que tu as des retours officiels de la part du public. Je ne suis pas en train de me faire juger quand je joue d'habitude. Toute cette notion là de jugement qui entre dans la game, c'est nouveau pour moi. Normalement, les gens qui n'ont pas aimé ça, c’est exactement pour les mêmes raisons que les gens qui ont aimé ça. Tu ne peux pas plaire à tout le monde. Il ne faut pas plier pour la majorité.

Quel est la plus grande embûche que tu as dû combattre ?

Aucune. J'étais vraiment prête à faire ça je crois. On a juste fait nos pratiques et le résultat, c'est le résultat d'un beau travail d'équipe.

Qu'est-ce que tu n'as pas encore montré de toi que tu nous montreras en finale ?

Je me suis pratiquée à sauter quand je joue de la guitare. Aux demi-finales, j'ai essayé et je me suis rendue compte que ça prend de la pratique quand même. J'ai développé une technique, ça devrait aller.

Le parcours des finalistes des Francouvertes est normalement florissant par la suite. Où te vois tu dans 5 ans ? 

J’espère que j'aurai au moins un album à mon actif et que je serai sur le chemin d'un autre. Mon but, c'est de faire le plus spectacles possible, je voudrais faire de la tournée. L'an dernier j'avais organisé par moi-même une mini tournée en Suisse. Peu importe si j'ai une équipe ou pas d'équipe, je pense que j'aurai les contacts pour le faire.

Quelle est la plus belle rencontre musicale que tu as faite et qui a forgé l'artiste que tu es aujourd'hui ?

C'est plus une expérience qu'une rencontre, mais c'est quand je suis allée à Natashquan l'an dernier et l’année d'avant pour les semaines de création. J’ai l'impression que ça a changé quelque chose dans ma perception de ce que je fais. Ça m’a donné beaucoup de confiance en ce que je faisais. J’étais pas rendue à un niveau ou j'assumais ma musique. Ça a été un point tournant.

Tu ne t'es pas rendue là toute seule. Tes musiciens méritent un shout out. Tu leur dirais quoi pour les remercier ?

Ça commencerait par MERCI en majuscules... pour toutes les couleurs et l’exotisme.

 

LYDIA KÉPINSKI

Lydia Képinski/Photo: Élise Jetté

Lydia Képinski/Photo: Élise Jetté

Jusqu'à maintenant, quelle est la plus grande leçon que tu as apprise durant Les Francouvertes ?

Les commentaires m'ont appris qu'il faut que je fasse attention à mon public. J’ai appris que le vote du public à 50% c'est important. Ça faisait longtemps que j'avais été confrontée à ça. Je devais entretenir le lien avec mes amis et les appeler pour qu'ils viennent. Les amis de ma mère, il fallait que je sois fine avec eux.

Quel est la plus grande embûche que tu as dû combattre ?

La gestion du stress. C’est un contexte qui est intense et c'est pas nécessairement relax. Les gens qui sont là pour te juger, c'est énervant. Si y’en a qui y vont en se disant que c'est chill, je sais pas sur quelle planète ils vivent.

Qu'est-ce que tu n'as pas encore montré de toi que tu nous montreras en finale ?

Probablement un nouveau kit de linge. Sinon ça va mieux sonner au Club Soda. Ce sera la quintessence de mes couleurs musicales. On va montrer notre quintessence, oui.

Le parcours des finalistes des Francouvertes est normalement florissant par la suite. Où te vois tu dans 5 ans ?

Ça serait plate si je le savais déjà. Idéalement, en appartement avec un chum pis 2-3 enfants. Je vais devoir chercher un petit peu. Ça va être difficile parce que j'ai des critères ! Un chat ! J'aimerais ça m'acheter un chat.

Quelle est la plus belle rencontre musicale que tu as faite et qui a forgé l'artiste que tu es aujourd'hui ?

C’est avec Stéphane (Lemieux) et Blaise (Borboen-Leonard), mes musiciens. Je ne les connaissais pas il y a deux ans et je leur parle tous les jours aujourd'hui. On est full amis.

Tu ne t'es pas rendue là toute seule. Tes musiciens méritent un shout out. Tu leur dirais quoi pour les remercier ?

C’est drôle, parce que, en trio, il y a toujours une third wheel. Je leur dirais que je les aime assez pour que ce soit chacun leur tour de l'être.

 

LES LOUANGES

Les Louanges/Photo: Élise Jetté

Les Louanges/Photo: Élise Jetté

Jusqu'à maintenant, quelle est la plus grande leçon que tu as apprise durant Les Francouvertes ?

Je pense que dans les concours, t’essaies d'être « stratégique », mais au final, tu peux rien vraiment prévoir. Tu dois juste essayer de donner ce qui, pour toi, est la meilleure chose que ta personne peut offrir.

Quel est la plus grande embûche que tu as dû combattre ?

Savoir où est ce qu'on allait souper avant le show. On doit apprendre de nos erreurs. Heureusement, là, au Club Soda, je sais qu'il y a une Belle Province juste à côté. Et un petit spot à yogourts aussi, pour le dessert !

Qu'est-ce que tu n'as pas encore montré de toi que tu nous montreras en finale ?

De la peau ! Et si je gagne, je vais dire dans le micro : « Started from the bottom. Rep le hood. Lévis. 83-Québec Gold. »

Le parcours des finalistes des Francouvertes est normalement florissant par la suite. Où te vois tu dans 5 ans ?

Tu me fais rougir! Être le quatrième membre des Forever Gentlemen OU juste tasser Roch Voisine du trio.

Quelle est la plus belle rencontre musicale que tu as faite et qui a forgé l'artiste que tu es aujourd'hui ?

Toute la gang des Francouvertes. Des beaux bonhommes (et bonnes femmes).

Tu ne t'es pas rendu là tout seul. Tes musiciens méritent un shout out. Tu leur dirais quoi pour les remercier ?

Sont corrects. Sérieux. Je leur dirais « Souvenez-vous que c'est rare que je suis sérieux dans mes réponses d'entrevue. Vous êtes formidables. »

La chanson Encéphaline des Louanges a été primée du prix de la chanson SOCAN lors des demi-finales. Elle a été enregistrée au Studio B avec Benoit Parent en version solo et a été ajoutée en bonus track au EP Le Mercure le 5 mai.

La grande finale des Francouvertes aura lieu le 8 mai à 19h30 au Club Soda.

Les portes-paroles Philippe Brach et Rosie Valland y seront pour la première partie.