Couleur Dessin - Couleur Dessin

Couleur Dessin est le nouveau projet collaboratif d'Anne-Lise Griffon et Christian Simmons (Phern, Sheer Agony, Lantern). Ils proposent ensemble des compositions improvisées enregistrées sur le vif, des expérimentations de musique concrète, un voyage au cœur de paroles surréalistes en français et en anglais, de la guitare pop catchy et un certain désir d’éclectisme. C’est  psychédélique, un peu fou et accrocheur.

De leur propre aveu, ils s’inspirent d’une variété d’éléments, de courants et d’endroits : l’actualité, la scène pop des années 60, le kraut rock, la new wave française, les médias sociaux et les différents types d’enregistrements. Ça pourrait donner mal au cœur. Une toile artistique sur laquelle on met plein d’affaires, ça peut provoquer des nausées, mais ça peut aussi donner un Wassily Kandinsky. C’est le cas ici : au lieu de se poser beaucoup de questions, on se laisse porter avec un regard interrogateur, mais confiant.

Les choses qui n'ont jamais été faites

Dès la première pièce, Find Me Easily, on est étonnés par plusieurs choses. D'abord les variations de tempos et de vibes tellement draconiens qu'on a le sentiment d'un mash up entre deux pièces qui n'ont pas grand-chose à voir ensemble. La voix masculine, aux forts accents beatlesques, est présentée en alternance avec un ton rock garage effréné doublé de la voix féminine qui chante en anglais, à la française. Agréable party.

Et que dire du court intermède de trente secondes, la piste cinq, Etk trop froid..., durant laquelle on ne fait que nous dire qu'il fait trop froid sur un fond de percussions subtiles. Chef-d'oeuvre ou gros point d'interrogation. À l'auditeur de choisir.

On retourne à quelque chose de plus conventionnel, et par conventionnel, on veut dire un peu moins expérimental, vers la fin de l'album avec Whirling Past qui met en valeur la voix masculine sur des sonorités électros basses plus standards, mais néanmoins très captivantes.

Une expérience

Durant toute la durée de l'album, on se demande ce qui se passe. Parfois, on ne sait pas exactement en quelle langue on chante (français ou anglais) parce que les mots sont difficilement perceptibles.

Le projet se dessine littéralement comme un livre dont vous êtes le héros. Vous pouvez choisir l'avenue qui vous chante : écouter l'album tout d'un bout ou éviter les intermèdes expérimentaux qui peuvent soulever des questions sur le sens de la musique ou même le sens de la vie (ça dépend de l'état dans lequel vous êtes durant l'écoute).

Une chose est certaine, si l'on détermine la qualité d'une oeuvre à son caractère unique, on est ici devant quelque chose de monumental. Mais vous êtes le héros de l'affaire. À vous de décider !

Date de sortie : 2 juin 2017.