Fat Stupids - Reaction EP

Après une brève pause, les Haligoniens Fat Stupids effectuent un retour immortalisé sur un nouveau maxi. Si le groupe bénéficie de l'affection de la scène punk de la côte est, ce nouvel EP témoigne de l'efficacité du trio.

Photo de couverture : pochette du Reaction EP.

Pendant quelques années, Halifax se démarquait comme l'une des villes les plus intéressantes grâce à son offre punk, inspirée des courants garage et pop américains. Aujourd'hui, la proposition du genre dans la capitale néo-écossaise ne doit plus se recenser au niveau quantitatif, mais plutôt du côté qualitatif.

Si les groupes issus de ce courant n'abondent plus comme à une certaine époque, leur niveau est constamment relevé d'un cran, comme en témoignent l'immense Television Zombie de Outtacontroller et le Living Without Dyscontrol. Il faudra ajouter à cette liste les Fat Stupids qui reviennent d'une pause de deux ans en lançant un premier EP de nouveau matériel depuis l'excellent No Fun en 2013.

Action, réaction

Avec ses cinq chansons en quelques sept minutes, Reaction EP démontre qu'après quatre ans, en plus de ne pas avoir perdu sa force de frappe, le trio haligonien n'a pas perdu en efficacité. À vrai dire, il y a une certaine urgence qui s'installe parmi les progressions mineures du maxi, qui fut enregistré en une journée en janvier dernier. Dès les premiers accords saccadés de la pièce-titre, on se laisse saisir par les codes du genre, entrecoupés par des transitions calculées pour éviter de tomber dans la redite. La finalité de cette approche est le mémorable refrain qui porte ce titre à bout de bras.

En sortant des plates-bandes définies par ses accords de guitares vers le bas, Never Know marque un étonnant virage à l'intérieur du EP avec sa rythmique californienne et ses chœurs finaux. Malgré ce bref détour, les Fat Stupids demeurent plus redoutables lorsqu'ils se donnent dans leur recette pop punk, maîtrisée avec panache. Le trio arrive à trouver un hameçon écrit autour duquel il est possible de construire chacune des pièces d'un petit hymne du genre, comme en témoigne Won't Pretend. Malgré cette accessibilité, il ne faut pas réduire cette offre à sa sensibilité. La conclusion de ce titre apporte suffisamment de crochets mélodiques pour maintenir la même précision, sans avoir à réinventer le genre.

Cela donne également à Dead Brain tout l'espace nécessaire pour ressortir du Reaction EP. Never Meant conclut le maxi avec la mélancolique grisaille qui sert de fil conducteur aux cinq titres.

Rapidité, efficacité

Le côté bref du maxi évite aux Fat Stupids de tomber inutilement dans certains pièges qui guettent les offrandes du genre. Les cinq chansons forment un véritable ensemble qui s'unit grâce à leur cran, tout en possédant assez de nuances, particulièrement dans les refrains. Chaque minute en compagnie du trio possède assez de qualités pour mériter plusieurs écoutes.

La relation complémentaire entre deux des auteurs-compositeurs force toutefois la cohésion naturelle qui habite à l'intérieur du EP. Il est toutefois inutile de se priver de notre plaisir pour cela. Le Reaction EP possède une imposante quantité de chœurs à apprendre et à chanter haut et fort. À défaut de s'adresser aux néophytes, ce retour des Fat Stupids fera plaisir aux amateurs de la région en plus de susciter un brin de curiosité à l'extérieur des maritimes.

Date de sortie : 14 janvier 2017.