Joel & Bill Plaskett - Solidarity

À défaut d'avoir une discographie égale, on ne peut reprocher à Joel Plaskett de ne pas avoir osé sortir des contraintes du projet chansonnier depuis la sortie de son premier album solo In Need of Medical Attention en 1999.

Photo de couverture : pochette de Solidarity.

À gauche, celui-ci a livré de mémorables chansons en format trio rock avec le Joel Plaskett Emergency, dont certains des disques font partie des meilleures œuvres à être sorties de la côte Est canadienne. À droite, en solitaire, celui-ci oscillait entre la chanson folk de La De Da ou le caractère ambitieux du triplé Three.

Ces recherches ont beau susciter la curiosité et favoriser l'évolution organique de la démarche de l'Haligonien, elles finissent toutefois par créer une forme d'épuisement dans sa discographie. Dans ce contexte, le premier disque de Joel Plaskett en compagnie de son père, Bill, doit toutefois s'écouter comme une oeuvre à part entière.

Solidarité

D'abord, cela fait plus de dix ans que la famille Plaskett collabore autant sur scène que sur disque. Surtout, Solidarity est une oeuvre à part entière pour Joel.

Les onze chansons s'inspirent plutôt de la tradition folk anglophone de la côte Est sous toutes ses formes. Cela s'entend particulièrement dans les contributions de Bill, qui livre les instants les plus sobres du disque. We Have Fed You All For 1000 Years et autres Jim Jones bénéficient du minimalisme insufflé par la livraison afin de laisser toute la place à la musicalité du père et du fils Plaskett. À preuve, la conclusion offerte par On Down The River respecte les codes du folk anglophone, tout en maintenant une jolie efficacité chansonnière.

Bill & Joel Plaskett se tiennent contre un mur de briques et regardent vers la gauche.

Bill & Joel Plaskett - Photo : Lindsay Duncan.

Si les chansons de Bill permettent de le révéler au grand jour, celles de Joel possèdent la griffe qu'il insuffle à son hybride folk et rock, tout en préservant les influences des sons de la côte Est. The Next Blue Sky donne l'impression d'avoir été écrite pour une balade en auto sur une route de campagne sur le bord de la rive sud de la Nouvelle-Écosse tandis que Blank Cheque pourrait très bien servir de trame sonore pour une publicité touristique pour la province.

Blues à Yellowknife

La rencontre entre ces deux univers distincts demeure à la fois authentique et naturelle, bien au-delà de l'arbre généalogique des Plaskett. Malgré cela, des longueurs et un air de déjà vu habitent Solidarity.

Heureusement, les textes aident à arrondir l'offrande, en évitant les clichés et les thèmes mille et une fois entendus. À titre d'exemple, Help Me Somebody Depression Blues est une des meilleures chansons qui évoquent la santé mentale à être parue cette année, avec ses parallèles entre les points de repère géographiques (comme le relief des routes) et le cercle vicieux de la dépression. Même lorsque l'on tombe dans la solitude sur la route chez les musiciens, ce sujet est abordé avec bonhomie et humour; ici, un spectacle à Yellowknife, c'est la nouvelle Californie en juillet. Voilà un brin d'universalité afin de se retrouver dans un disque qui autrement se fait très East Coast canadiana.

Date de sortie : 17 février 2017.