Alaclair Ensemble

Premier jour d’été: j’inaugure la terrasse du 1036 avec Eman et Maybe Watson d’Alaclair Ensemble quelques jours à peine avant la sortie de leur deuxième vrai album prévu pour le 34 avril . Et Marc Hervieux était de la partie.

Marc Hervieux en vue, il marche sur la main devant nous. On le voit payer son parking, puis entrer au Picardie, fournisseur bien connu de cannelés de Bordeaux pis des croissants si parfaitement graisseux. Du haut du balcon qui donne sur Cartier, je m’énarve avec les gars d’Alaclair. “Attends Cath, je vais aller chercher mon gros objectif, tu vas pouvoir faire comme un paparazzi de TMZ.” La photo en témoigne: avec le zoom géant qu’ils m’ont passé le ténor le plus célèbre du Québec m’a vue.

Photo paparazzi d'un homme.

Parce que c’est impossible de faire une entrevue formelle, sérieuse avec Eman et Maybe Wats d’Alaclair même si KenLo, Eman, Ogden, Mash, Claude Bégin et Vlooper sont pas là. Fait chaud, c’est dimanche pis Maybe est encore culottes de pyj’. “On le sait qu’on fait dans le hors piste, nos entrevues c’est aussi de la création. On est pas méchants, on est gentils mais surprenants. Sauf que c’est arrivé que nos entrevues aient pas été diffusées par la suite.”

Ironiquement installé dans la Haute (ville), l’appart de Maybe et celui de Claude Bégin juste en haut sont le centre névralgique du Bas-Canada et de ses post-rigodonneux. C’est là qu’ont été enregistrés les albums de Karim Ouellet, entre autres. Un chum inconditionnel des maigres blancs d’Amérique du noir pour qui Eman joue d’ailleurs du drum en show. Parce que Karimo pis Alaclair, c’est la même gang hip-poppeux tout sauf couleuvres. Movèzerbe en témoigne, notamment. Mais aussi la présence de Claude Bégin “verre de vino” au sein du collectif, réalisateur de Plume et de Fox.  Il a d’ailleurs mixé une partie du dernier album du boys band #1 de post-rigodon bas-canadien.

Pochette d'album "Les maigres blancs d'Amérique du noir" d'Alaclair Ensemble

"Si on disait 34 avril, c’est parce qu’on le savait pas quand le mixage [réalisé par Vlooper dans un studio qui a accueilli Sizzla en Jamaïque] allait être fini. Ça nous donnait de la liberté.” Parce que faut le dire, cet album là c’est  littéralement un patchwork. Toute les voix et les beats ayant été enregistrés chacun de leur bord à quelques exceptions près. “Internet a vraiment été important dans le processus. Maybe a enregistré des voices à Bali et moi aux States avec Claude. Nos moments de brainstorm, c’était quand on donnait des shows ou quand on est allé donné des shows au Off-Courts Trouville en France. Pour qu’on soit tous ensemble, faut que les étoiles soient alignées.”, explique Eman en parlant des Maigres blancs d’Amérique du noir qui a pris - mine de rien - presque un an et demi à se faire. “Quand on habitait tous à Québec, on enregistrait faisait des albums triple. Mais là, je suis à veille de déménager à Montréal, moi aussi.”, confie Maybe Watson.

Reste que leur relation de groupe à longue distance, ça ne les ralenti en rien quand vient le temps d’entrer en mode création. Ça ne les empêche pas d’être sur la même longueur d’ondes non plus, ni de partager le même goût pour le party et le old school rap. “C’est sûr qu’on est colorés. Alaclair, c’est une grosse ribambelle, les enfants aiment ça aussi “, explique Eman. Et Maybe en rajoute: “C’est sûr qu’on n’a pas vu Manu Militari souvent à nos shows. Lui, il nivèle pas vers le Bas.”

Leur featuring de rêve? Avec Marc Labrèche. “On l’a vu sur le plateau de Christiane Charrette récemment. Il nous a trouvé bizarre, le personnage de Robert Nelson à Ogden surtout. Mais on serait vraiment honorés de faire de quoi avec lui. C’est un grand comédien, il est tellement drôle naturellement sans jamais avoir à se préparer.”

Ben ça tombe bien guys, Marc Labrèche joue au Trident du 17 septembre au 12 octobre prochain, à moins de 5 minutes à pieds du 1036. Quelqu’un a des contacts pour rendre ça possible? Parce qu’à BRBR on veut que ça se passe!

Spectacles à venir

Cabaret du Mile End (Mourial) Le 9 mai à 21h30

Le Cercle (Quoibec) Le 10 mai à 22h