Bilan hip-hop franco-canadien 2014

 Photo du groupe Loud Lary Ajust

Maintenant que 2014 est terminée, le bilan définitif peut enfin s’établir avec discernement et (un peu de) recul. Après le top albums, voici les vidéoclips, chansons et fails de l’année, côté hip-hop local francophone de l’année.

 

TOP VIDÉOCLIPS

10 : Pierre Kwenders (avec Jacobus) – Mardi gras

La lenteur générale des mouvements donne à ce vidéoclip d’Epher Heilland un côté onirique particulièrement appréciable. Pierre Kwenders y défile tel un génie princier.

9 : Loud Lary Ajust – Tiens mon drink

Du haut de ses 74 000 vues, Tiens mon drink est sans contredit l’un des hits de l’année côté hip-hop local. À la réalisation, William Fradette signe une bousculade nocturne divertissante, rehaussée par la prestation irrévérencieuse d’un requin gonflable délinquant.

8 : Les 13 Salopards (avec Les Cousins) – Le fond du baril

Considérant qu’il est très difficile de faire de quoi de constructif en lendemain de brosse, on peut applaudir avec générosité Samuel Olaecha qui a réussi à tourner un sympathique vidéoclip de 11 minutes à propos de la déchéance humaine alcoolisée.

7 : Arthur Comeau – Meteghan

Récit de voyage psychédélique filmé n’importe comment, Meteghan fait preuve d’une  inventivité assez remarquable au niveau du montage aléatoire. Mémorable excursion acadienne.

6 : Souldia – Krime Grave

Succès retentissant, ce premier vidéoclip du plus récent Souldia impressionne par sa montée dramatique et sa force de frappe. Le réalisateur Usef Nait fait état de ses compétences techniques avec fougue et intensité.

5 : Street Knowledge (Rwo & Tizzo) – Ignorant

Un vidéo rap dans la tradition : pas de scénario, ni de quelconque mise en scène, juste une caméra, des plans qui brassent, un montage vif et des rappeurs notables.

4 : Eman & Vlooper – Mantra

Les Gamins frappent fort avec un clair-obscur fumeux pour Mantra, premier extrait/vidéoclip du projet collaboratif entre Eman et Vlooper d’Alaclair Ensemble. La mise en scène hip-hop classique s’avère simple, mais punchée et réussie.

3 : Manu Militari – Je me souviens

La campagne, le clergé, la colonisation, la révolte, le référendum… Sur Je me souviens, Usef Nait épate encore une fois et traduit en images la relecture saisissante de l’histoire du Québec imaginée par Manu.

2 : Alaclair Ensemble – 3 Point

Inspiré par l’emblématique Teflon dons de Baz, le réalisateur Félix Gourd  propose une esthétique VHS rétro-futuriste qui culmine avec un zoom out sur un laptop posé sur une literie aux motifs de la NBA. En fait, ça ne s’explique pas vraiment.

1 : Koriass – Devenir fou X Sorry

Mathieu Grimard et John Londono donnent une dimension à la fois concrète et imagée à une pièce passablement sombre du rappeur eustachois, alors qu’en deuxième partie, ils se paient tout un délire visuel avec une pièce plus désinvolte. De loin le vidéoclip le plus abouti de la carrière de Koriass.

 

TOP CHANSONS

10 : Joke – Majeur en l’air (VNCE Remix)

Le producteur en chef de Dead Obies, VNCE, sort l’artillerie lourde - textures sombres et basses pesantes incluses - sur cette relecture complètement déjantée de  l’illustre Majeur en l’air du rappeur français Joke. L’un des remix québécois les plus mémorables de 2014.

https://soundcloud.com/vncesnce1991/majeur-en-lair-vncesnce1991-remix

9 : Les Anticipateurs – Commande spéciale

Débutant avec un échantillon tordant du vieux bonhomme aigri de la Belle Province sur Sainte-Catherine qui, jadis, hurlait les commandes des clients à ses cuisiniers, Commande spéciale s’aventure dans la thématique du fast-food. Un sujet léger, large, original, avec des mentions distinguées au fromage de Magog et au repas déjeuner deux cuisses du Saint-Hubert. Les Anticipateurs à leur meilleur.

8 : Loud Pack – Chris Bones

Aucun collectif ne sonne comme Loud Pack en ce moment au Québec. Sur Chris Bones, les trois emcees se surpassent avec des flows complètement déjantés qui tirent dans tous les sens. Dirty Chris livre un beat lugubre qui s’inscrit dans un contexte hip-hop encore inexistant.

7 : DoubleD (avec Jam & P.Dox) – ScrainingDUB (cannedethon)

Toujours prêt à évoluer musicalement, le producteur DoubleD (aka RU d’Atach Tatuq) signe une perle hip-hop aux effluves dub jamaïcains. Fidèles à eux-mêmes, les rappeurs Jam et P.Dox adaptent leurs flows avec précision à la rythmique.

6 : Alaclair Ensemble (avec Kaytranada) – Fast Lane

Quand l’un des producteurs québécois les plus reconnus à l’échelle internationale joint ses forces au collectif qui a lui-même redéfini l’ensemble du hip-hop québécois, le résultat ne peut qu’être incroyable. Avec ses intonations enjouées et contagieuses, Fast Lane a assurément enjolivé l’été 2014.

5 : Osti One & DoubleD (avec Arnak et Entek) – WEEDEO

Dans le rap, la consommation de weed est un sujet inépuisable. Avec leurs flows imprévisibles et leur dynamique de groupe délirante, Osti One, DoubleD, Arnak et le rappeur français Entek offrent un brulot hip-hop psychédélique percutant.

4 : Tork (avec Maybe Watson) – South Shore Dope

Collègues de classe au primaire à Outremont, le producteur Tork et le rappeur Maybe Watson se retrouvent avec joie sur cette bombe deep house hip-hop guinchante, malheureusement passée sous le radar de bien des génies. Avec sa rythmique rapide métallique implacable et sa basse costaude, South Shore Dope a tout ce qu’il faut pour prendre d’assaut les planchers de danse.

3 : Loud Lary Ajust – XOXO

Les horizons mélancoliques dessinés par les producteurs Ajust et Ruffsound collent à merveille aux flows sans faille de Loud et Lary qui, en plus, signent des textes aux rimes percutantes et aux références culturelles relevées.

2 : Eman & Vlooper – Publi-Sac

Eman se positionne ici avec intelligence par rapport aux rappeurs américains qui, assoiffés d’argent, scandent à profusion des «get it, get it» dans leurs chansons. Ici, il détourne la formule avec brio en clamant plutôt un «pogne-les, pogne-les» ultimement québécois en référence aux publi-sacs qui traînent en avant de chez lui et qui finissent tous « dans le recyclage ».

Une pièce à la fois critique et originale du système économique dans lequel on vit, rehaussée par un beat soul envoûtant signé Vlooper.

https://www.youtube.com/watch?v=z2n98r4fri4

1 : Eman & Vlooper – Mantra

Concise, dynamique, fougueuse… La pièce a, dès les premières secondes, l’étoffe d’un véritable classique.  Aux commandes, Vlooper mise sur une production impeccable, autant plongée dans la tradition boom-bap newyorkaise que dans une esthétique plus moderne. Au micro, Eman tire à bout portant sur tout ce qui bouge et livre son texte avec un flow irréprochable, saisissant.

 

TOP FAILS

5 : Monsieur Love, le génie

Merveille méconnue, ce rappeur nonchalant au talent DÉMESURÉ livre une salve mordante contre son ex-copine. « Ouin, ouin, ça t’excite les pets » est probablement la phrase de l’année.

https://www.youtube.com/watch?v=3GrL_V3Qw6U

4 : Radio Radio, sur le pilote automatique

Gabriel Malenfant et Jacques Doucet optent pour des flows endormants et misent sur une redondance vocale plus souvent qu’autrement pénible sur Ej Feel Zoo, leur quatrième album. Rien de mémorable ici, même pas un succès commercial notable.

3 : Samian, en manque de mordant

Sur son troisième album, Enfant de la terre, Samian en a malheureusement reperdu. Miné par différents problèmes professionnels et personnels, il a passé proche de tout laisser tomber et, visiblement, ça paraît. Le rappeur manque d’ardeur et d’énergie, tandis que ses textes sont parfois vides et répétitifs. Pour un rappeur engagé, c’est, hélas, un problème majeur.

2 : Sir Path, trop bum pour le hip-hop

Mais bon, c’est pas de sa faute : il essaie juste d’être un bon chum.

1 : Les choix culinaires de Sonik Prods

Le Riff Raff du Québec s’est donné à fond cette année, autant au niveau musical que culinaire. Certains de ses plats ont retenu l’attention des fins palais québécois, comme ce plat de poulet novateur :

poulet au four et nouilles

 

Et, aussi, ces burgers du Provigo incomparables :

hamburgers

 

Résultat : il est frappé d’ostracisme.

copie d'écran d'un tweet

https://www.youtube.com/watch?v=TKehlvO6HVI