Edmonton chante... en français

Le festival Edmonton Chante profite du plus gros festival de la capitale albertaine, le Fringe, pour offrir une vitrine aux artistes francophones d’ici et d’ailleurs au pays. Pendant deux week-ends consécutifs, soient du 11 au 13 août et du 18 au 20 août, une quinzaine de musiciens et d'humoristes vont se produire sur la scène installée au cœur du quartier francophone. Parmi eux, Post Script, Gabriella, Amylie et Ariane Mahrÿke Lemire.

C’est la toute première fois qu’Edmonton chante se déroule à ces dates. Dans les dernières années, l’automne était la saison du festival.

« C’est la plus belle chose qui pouvait arriver, assure la directrice régionale de l’ACFA d’Edmonton (l’Association canadienne-française de l’Alberta) et organisatrice de l’événement, Magalie Bergeron. Nous avons la chance d’avoir des employés d’été pour nous donner un coup de pouce, ça aide. » L’événement a dû s’ajuster aux changements de dates des subventions de Patrimoine canadien. C’est pourquoi de septembre, il se déroule maintenant en août.

Pas le premier changement

En 9 ans, le festival a souvent été remodelé. Dans un premier temps, il se déroulait sur un terrain de l’école Rutherford dans le quartier francophone, puis il a été transporté dans les bars du vieux Strathcona. C’est donc un retour aux sources. Les artistes vont se produire sous une tente dressée au milieu de la rue fermée devant la Cité Francophone, le centre culturel de la francophonie d’Edmonton.

Même si le festival a changé au fil des années, sa mission demeure la même. « L’objectif est de créer des ponts, rappelle Magalie Bergeron. Entre autres, des rapprochements entre les artistes francophones du pays pour qu’il y ait un partage d’influences. »

Pour les artistes d’Edmonton Stéphanie Blais et Paul Cournoyer, tous deux membres du groupe Post Script, c’est une vitrine importante pour les artistes locaux. D’ailleurs Paul va profiter de l’occasion pour tester de nouvelles chansons qui pourraient se retrouver sur son tout premier album long (il a produit un EP il y a 2 ans). Ce spectacle ne fait pas partie de la programmation officielle, mais de ce qu’il appelle le Off Edmonton chante.

« C’est complètement auto-produit, a-t-il indiqué. Le spectacle aura lieu le 17 août dans la même tente. » Il souhaite enregistrer son album à l’automne.

C’est la saison pendant laquelle Ariane Mahrÿke Lemire souhaite lancer son plus récent album en français, plus précisément au mois d’octobre, m’a-t-elle dit. Elle va en partager un tout premier extrait lors de son spectacle acoustique le 11 août, en ouverture de l’événement.

Ariane Mahrÿke Lemire est une des artistes multi-disciplinaires les plus établies dans la francophonie albertaine. Elle notamment participé, tout comme Post Script, à la tournée BRBR Le Conquérant à Edmonton l'année dernière. Elle est également connue du côté anglophone. D'ailleurs, elle fait la mise en scène et la musique pour une pièce présentée pendant le Fringe : Paris-Edmonton est présentée en même temps que le Festival Edmonton chante. La courte pièce met en vedette sa sœur et sa mère, une artiste, entre autres, de spoken word.

Pour une bonne cause

L’entrée pour les spectacles des jeudis 11 et 18 juillet est payante, mais le reste de l’événement est gratuit. Par ailleurs, l’équipe de l’ACFA d’Edmonton va recueillir les dons pour son homologue de Fort McMurray. La ville a été gravement touchée par des feux de forêt en mai. « Pour nous c’est important de venir en aide aux Francophones du nord de la province, explique Magalie Bergeron. Ils ont de grands besoins pour des services en français et on veut s’assurer qu’ils en aient. »

Pour consulter la programmation complète, rendez-vous sur le site web d'Edmonton Chante.