Festival Arboretum

Logo Arboretum

 

Le Festival Arboretum d’Ottawa sera cette année à sa troisième édition et, pour l’occasion, les organisateurs ont décidé d’en doubler la durée! Ce sont donc à six jours de musique, d’arts et de gastronomie locale auxquels nous sommes conviés du 18 au 23 août!

La capitale nationale ne manque pas de festivals. La saison débute au printemps avec le célèbre festival des tulipes, puis se poursuit jusqu’à ce que l’automne pointe son nez. Bien que je n’aie jamais trop compris pourquoi on consacrait un festival à des fleurs, il n’en demeure pas moins que ce n’est que le premier d’une longue série qui s’étend tout au long de l’été. Et puisque la plupart gravitent autour de la musique, le mélomane en vous y trouvera son compte, et ce, peu importe votre style musical. Je me suis donc demandé ce qui avait bien pu pousser Rolf Klausener (The Acorn) et Stéfanie Power à en créer un de plus. Je suis donc allé à leur rencontre.

 

Photo de Kevin Drew.

Crédit Photo : Norman Wong

Kevin Drew

Crédit photo : Norman Wong

Au-delà du Parlement et des fonctionnaires

Quand je leur demande de m’expliquer en quoi consiste le Festival Arboretum, Rolf n’hésite pas une seconde et me le décrit comme étant « un festival essentiellement de musique émergente et des plus beaux secrets d’Ottawa »! Sachant à l’avance qu’il s’agit principalement d’un événement musical, c’est la deuxième partie de sa description qui a momentanément retenu mon attention. Il est vrai que l’on a souvent tendance à sous-estimer la capitale, pourtant remplie de trésors culturels. L’objectif d’Arboretum serait-il donc de nous faire découvrir les aspects moins connus d’Ottawa? « Quand les gens pensent à Ottawa, surtout les gens de Toronto et Montréal, ils se disent que c’est super plate et qu’il n’y a rien à faire à Ottawa; donc, ce que l’on essaie de faire, c’est de démontrer que non, la ville est vraiment cool », explique Stéfanie. Il est vrai que, trop souvent, autant les Ottaviens que les visiteurs ne prennent pas le temps d’apprécier sa richesse culturelle. La ville pullule pourtant d’artistes qui ne demandent qu’à vous faire découvrir leur univers.

Arboretum cherche donc en quelque sorte à faire ce lien entre l’artiste et le public. « L’idée du festival c’est de créer un snapshot, un polaroid de la ville, chaque année » m’explique Rolf en anglais, « c’est fait pour être, comment dire… on prend tout et on emballe tout ça ensemble, et on dit voici à quoi Ottawa ressemble au niveau local, et on s’assure de rendre ça vraiment vraiment facile pour les gens de consommer toute la culture locale, tous les lieux, tous les artistes, toute la gastronomie; et ça change un peu chaque année selon ce qui se passe dans la ville ».

 

Photo de Hilotrons

Crédit photo : Remi Theriault

Hilotons

Crédit photo : Rémi Therriault

Quoi voir cette année à Arboretum

Encore cette année, en plus de présenter quelques conférences, Arboretum fait une place aux arts multimédia et offre un volet gastronomique qui sera cette fois agrémenté par la présence de camions de bouffe de rue. C’est néanmoins le volet musical qui domine l’événement avec la présence autant d’artistes locaux que nationaux. Ainsi, pour cette troisième édition, aux côtés des Kevin Drew (de Broken Social Scene), Constantines, Chad Vangaalen, Ought, New Swears et Julie Doiron & The Wooden Stars, vous pourrez également voir les artistes locaux Hilotrons, Steve Adamyk Band, Fiftymen, The Yips, Pony Girl, Blue Angel, Bosveld, DJ Zattar, Party Pack, pour ne nommer que ceux-là.

Comme pour les éditions précédentes, c’est au parc Waller de la Cour des arts, en plein cœur d’Ottawa, que seront présentés les concerts du vendredi et du samedi. Ce petit parc que la plupart des citadins n’ont même pas remarqué, s’accommode parfaitement à ce genre d’événement, donnant un aspect intime et chaleureux au festival. « On essaie d’utiliser des sites dans la ville que les gens ne pensent pas comme site de festival », m’explique Stéfanie, « Les gens sans-abris utilisent ce site, donc il y a une certaine vision du parc Waller; nous on essaie de rentrer et de changer cette vision ». Ce sera toutefois la dernière année qu’Arboretum pourra se tenir à cet endroit, la Ville étant sur le point d’entreprendre une transformation majeure du quadrilatère.

 

Affiche Jess Mac Cormak et Her Harbour

 

Arboretum c’est plus qu’un simple festival en plein air

Pour cette troisième édition, les organisateurs ont développé des partenariats avec des acteurs locaux pour qu’Arboretum devienne plus qu’un simple festival en plein air. Ils se sont ainsi associés à différents bars de la région afin de pouvoir présenter des artistes dans différents lieux de la capitale. Comme l’explique Rolf, bien qu’ils soient attachés à l’aspect extérieur du festival, ils ont choisi d’expérimenter l’idée de présenter des concerts en salle, afin de développer une formule permettant d’offrir une vitrine aux artistes locaux.

De plus cette année, le festival se permet même une incursion du côté de Gatineau. Pour Stéfanie, la région de la capitale nationale est « un bijou », car ce sont deux régions très distinctes et différentes qui sont collées l’une sur l’autre, et ça, ça n’existe pas partout! « On veut essayer de travailler avec les gens de l’autre bord du pont, parce que ça n’arrive pas très souvent [et] ce que l’on essaye de faire cette année, c’est d’amener les gens d’Ottawa à Gatineau, pour leur montrer qu’il y a des choses intéressantes qui se passent là-bas ». Un rapprochement s’est également opéré avec le Festival de l’Outaouais Émergent pour la présentation d’une soirée dans le Vieux-Hull où se produiront Jesse Mac Cormack, Her Harbour et Fau Mardi. Un convoi à vélo en partance d’Ottawa a même été organisé, comme quoi les idées ne manquent pas pour rendre ce festival des plus intéressants!

Arboretum c’est exactement le genre d’événements dont la capitale a besoin, ne serait-ce que pour faire le lien entre les artistes et le public. Mais surtout, il s’agit d’un rendez-vous estival des plus agréables où Ottawa montre un côté d’elle-même qui reste trop souvent caché et méconnu.

Pour toutes les informations, visitez le http://www.arboretumfestival.com