FrancoFolies 2016 : la consécration du hip-hop

À l’image d’une année 2016 où tout semble être possible pour le hip-hop local, les programmateurs des FrancoFolies ont mis le paquet pour la 28e édition. En près de trois décennies, rarement a-t-on vu le rap prendre une place aussi considérable dans l’ensemble du festival. Cap sur un spectacle à voir par jour.

Photo de couverture : Les Anticipateurs. 

9 juin : l'événement d'ouverture à la scène Ford

N’en déplaisent aux chevaliers réactionnaires et aux soldats intégristes de la langue française, ce spectacle d’ouverture franglophone représente un accomplissement pour la scène hip-hop de la province, si longtemps marginalisée par l’industrie musicale.

D’ailleurs, il semble plutôt absurde de voir une poignée de pseudo-chroniqueurs s’en indigner, considérant que les FrancoFolies ont toujours fait une grande place au français métissé dans leur programmation. On se rappellera notamment du spectacle d’ouverture de Radio Radio l’an dernier et de la grande fête antillaise d’un certain Luck Mervil en 2001, également en lever de rideau.

Ce jeudi, Brown, Alaclair Ensemble, Dead Obies et Loud Lary Ajust livreront un spectacle historique à tout casser. Considérant l’ampleur de la cérémonie, il ne serait d’ailleurs pas surprenant d’y voir apparaître quelques autres figures de proue du mouvement comme Koriass.

10 juin : Manu Militari et Rymz à l'Astral

On dira ce qu’on voudra, mais Manu Militari est l’un des seuls rappeurs québécois à avoir maintenu la barre aussi haute sur une aussi longue période de temps. Même si son évolution musicale n’a rien de bien impressionnante, on se doit de reconnaître le constant niveau de qualité qu’il nous sert album après album.

Sur scène, il sera précédé de Rymz, l’un des phénomènes hip-hop de l’année au Québec. Traînant avec lui un public fidèle, on ne peut plus énergique, le rappeur maskoutain promet de tout donner. Manu aura de la pression pour égaler son intensité.

11 juin : Tide School à la scène La Presse+

Il n’y a pas qu’au Québec qu’il se passe quelque chose : la scène rap acadienne elle aussi est en plein essor. Et tout ça, c’est majoritairement grâce au génie du rappeur/producteur Arthur Comeau (ex-Radio Radio) qui a rassemblé, dans son patelin de Clare en Nouvelle-Écosse, une horde de talentueux artistes, notamment Denzel Subban, Young Corleone et JonahMeltWave.

On aura l’unique chance de voir à l’œuvre la Tide School dès 21h ce samedi pour un concert extérieur. Deux heures plus tard, on pourra se délecter du retour improbable de Jacobus & Maleco, groupe visionnaire qui a permis l’éclosion de Radio Radio il y a de cela maintenant une décennie.

12 juin : Gatineau à la scène La Presse+

Les nostalgiques de la scène rap champ gauche du milieu de la décennie 2000 seront réjouis de revoir Gatineau prendre d’assaut les FrancoFolies le temps d’une soirée. En léthargie depuis plus de cinq ans, la bande à Séba redonnera vie à ses chansons décalées et imaginatives, au croisement entre le rap, l’électro et le rock.

13 juin : Les Anticipateurs à la scène La Presse +

Les programmateurs ont enfin osé l’inadmissible : donner une tribune extérieure au groupe rap satirique le plus déficient de l’histoire du Québec. Trois ans après avoir lancé de la poudre aux Katacombes, dans le cadre d’un douteux programme double avec Sèxe Illégal, Les Anticipateurs reviennent aux Francos avec un show à ciel ouvert qui carburera aux insanités imprévisibles.

Préparez-vous pour le pire lendemain de veille du mardi depuis un boutte.

14 juin : Hamza à la scène La Presse+

On l’appelle le Young Thug de Bruxelles. Déjà, ça promet.

Profitant d’un engouement généralisé depuis la sortie de sa deuxième mixtape H24 l’an dernier, Hamza viendra enivrer les cousins québécois de ses paroles salaces, de son flow auto-tuné et de ses bruits de flingues.

Si, à la vue de ses clips, on se demande sans cesse à quel degré d’ironie et de mise en scène on a affaire, on aura la chance de se questionner avec encore plus d’insistance en voyant de près ce phénomène belge, le plus intéressant à suivre depuis Jean-Claude Van Damme.

15 juin : Maxime Gabriel à la scène La Presse+

Deux ans après avoir tout cassé sur cette même scène avec son complice Bobby One, Maxime Gabriel revient en force avec un spectacle de calibre.

Ingénieux compositeur et multi-instrumentiste, comme en témoigne son deuxième album Farfadet (qui renferme quelques excellentes chansons), le Maskoutain sera accompagné du vétéran Sans Pression (l’un de ses idoles) et de plusieurs autres invités surprises.

16 juin : Rednext Level à la scène La Presse+

La plateforme d’essai Alaclair a récemment réaffirmé toute sa polyvalence et sa créativité. Alors que Eman et Vlooper ont emprunté des routes rap plus sombres et rudes sur leur album XXL, Maybe Watson et Ogden ont choisi les horizons colorés et infinis du hip-pop sur Argent légal, premier album du trio qu’ils mènent avec l’habile producteur Tork.

En spectacle, Tork est remplacé par le preux chevelu Tiestostérone, tandis que Wats et Ogden chauffent sans cesse la foule avec leurs flows athlétiques et leurs chorégraphies ridicules. Bref, votre baby body sera réclamé sans relâche.

17 juin : MHD à la scène La Presse+

En combinant la vigueur des rythmes afro-beat à la fougue des mouvances trap actuelles, MHD a pris la planète rap française par surprise avec ses nombreux clips l’an dernier, puis, plus récemment, avec son premier album homonyme paru en avril.

À 21 ans, le rappeur parisien d’origine sénégalo-guinéenne s’impose comme l’une des  révélations rap les plus en vogue de toute la francophonie. Ce passage à Montréal risque donc d’être particulièrement mémorable.

18 juin : Koriass et Eman X Vlooper au club Soda

On peut évaluer le talent d’un artiste à sa capacité à galvaniser une foule détrempée. Sous une pluie déferlante, Koriass a passé le test haut la main l’an dernier, en offrant une prestation de feu devant une foule de fans invétérés.

Cette année, la tempête tropicale devrait être évitée, tant et aussi longtemps que le toit du Club Soda tient le coup. Koriass devrait donc être en mesure de livrer une performance légendaire, comme il sait si bien le faire.

Avec Eman X Vlooper en première partie, ce rendez-vous clôturera à merveille ces FrancoFolies 2016.

Programmation complète