L'almanach de l'automne sur la côte Est

Le mélomane de la côte Est doit se rendre à l'évidence : une fois le 15 août passé, l'arrivée de l'automne l'attend sournoisement, comme la fin des émissions estivales à la télévision. Nul besoin de l'éviter, car au détour y'a un truck pis un conteneur de musique qui t'attends dans les maritimes.

Disques

La fin de l'été amène deux nouveautés le 21 août.

D'abord, Prospare le deuxième album d'Arthur Comeau, qui s'écoute comme une mise en musique d'un roadtrip spirituel en 4 roues avec la radio communautaire de la Baie Sainte-Marie comme trame sonore. Prospare est un des meilleurs coups de l'histoire récente de l'Acadie.

Photo de l'artiste Arthur Comeau. Sa tête, dehors devant un ciel bleu ensoleillé.

Arthur Comeau

Le même jour, le combo roots rock Racoon Bandit lance Close Your Eyes, véritable oeuvre collaboratrice où les quatre membres se partagent l'écriture et le chant.

Le quatuor originaire de l'Île-du-Prince-Édouard s'est adjoint les services de Colin Buchanan (Paper Lions) à la réalisation. Le résultat final bénéficie de l'ajout d'ambiances sonores sans dénaturer la nature folk du groupe.

Noir et blanc. Les quatre membres masculins du groupe Racoon Bandit assis sur un divan dans un salon.

Racoon Bandit

Le 18 septembre, les Haligoniens Quiet Parade débarquent avec un disque homonyme où la formation gagne en confiance et en maturité sonore. Avec Daniel Ledwell (Jenn Grant) à la réalisation, l'univers de Trevor Murphy prend vie entre jams folk rock et intentions rurales.

Les  quatre membres du groupe Quiet Parade assis sur des bancs numérotés dans une estrade avec plusieurs rangés de bancs. 3 garçons et une fille.

Quiet Parade

Festivals

Summers End Folk Festival : 21 et 22 août à Grand Manan, Nouveau-Brunswick

Pour les romantiques implacables, le Summers End Folk Festival vous convie sur l'île de Grand Manan avec entre autres le jazz gitan de Gypsophilia, la dream pop de Bernice et le folk de la globe-trotteuse Devon Sproule.

Halifax Urban Folk Festival (HUFF) : du 28 août au 6 septembre à Halifax, Nouvelle-Écosse

Selon les organisateurs du festival, le groupe écossais Teenage Fanclub a eu une énorme influence sur le son de la scène rock haligonienne.

Pour trois soirs consécutifs, le HUFF célèbre l'impact du groupe avec des concerts solos du leader de la formation, Norman Blake.

Cela donne d'ailleurs le ton à la programmation du festival avec Neil Osborne (de 54-40 et papa de Kandle!) et Chuck Prophet (Green On Red).

Au total, une quarantaine d'artistes participent à l'événement.

Harvest Jazz & Blues Festival : du 15 au 20 septembre, à Fredericton, Nouveau-Brunswick

À ce stade, la ville de Fredericton se doit d'offrir les clés de la ville à Charles Bradley, légende du soul américaine et habitué du festival Harvest Jazz & Blues.

Parmi les autres grandes prises de l'événement, notons le pianiste montréalais Oliver Jones, à voir pour cause de légende intemporelle du jazz et, car il s'agit d'un des rares représentants de ce créneau musical à l'intérieur du festival.

Les amateurs de pop indé canadiana seront enthousiastes quant à la participation de Wintersleep, Yukon Blonde et Rah Rah.

Dans la catégorie « il était temps », le festival accorde un bel espace à la scène locale de Fredericton avec les légendes du jam rock Grand Theft Bus, le rock psychédélique rural de Motherhood pis Kill Chicago, sorte de all-star band dans la région.

Halifax Pop Explosion : du 20 au 24 octobre, à Halifax, Nouvelle-Écosse

Le Halifax Pop Explosion poursuit son immersion dans l'univers du hip-hop avec Travi$ Scott parmi ses têtes d'affiche cette année.

Fidèle à son habitude, le festival ratisse large avec les légendes du mathcore The Dillinger Escape Plan et les enfants chéris de la punk pop saturée du Midwest américain Cloud Nothings.

Notons également la présence de The Men, Magical Cloudz et White Repear.

Localement, BRBR vous conseille de ne pas manquer les envolées éthérées de Vulva Culture, la pop subversive de Mauno (lisez notre critique de leur premier album ici) et le krautrock néo-côtier de Moon.

Concerts

Stegosaurus et Cellarghost

19 août au Callahan's Pub de Saint john

20 août au Capital Complex de Fredericton

22 août au Plan B d'Halifax

Saint John au Nouveau-Brunswick est en voie de devenir la capital du rock indé dans les maritimes.

Cette tournée de Stegosaurus et Cellarghost témoigne de la vitalité, mais aussi des grandes qualités des exportations musicales de la ville portuaire du Nouveau-Brunswick.

Viet Cong et Greys

15 septembre au Capital Complex de Fredericton

16 septembre au Gus' Pub d'Halifax

Il s'agit d'un des plus beaux plateaux doubles à traverser les maritimes cette année. D'abord, Viet Cong impose sur scène son post punk glacial avec l'intensité d'une usine d'aluminium.

Les Torontois Greys font partie des meilleurs coups en matière de rock saturé CanCon.

The Monoxides

10 octobre, au Tide and Boar Ballroom de Moncton

La formation phare de la scène rock de Moncton a connu ses heures de gloire durant les années 1990, en multipliant les tournées partout au Canada, dont en première partie des légendes capillaires ZZ Top. Selon le batteur des Monoxides, Ken Kelley, ce retour sur scène cet automne revêt un cachet particulier, car il s'agit de l'une des rares apparitions  du groupe en spectacle depuis 2009.