Manitoba, mon amour

Ce samedi 6 mai, au Centennial Concert Hall à Winnipeg, aura lieu le spectacle Manitoba, mon amour. Cet événement spécial donnera la chance à une dizaine de jeunes artistes franco-manitobains de partager la scène avec l’Orchestre symphonique de Winnipeg.

Photo de couverture, rangée du haut, de gauche à droite : Daniel ROA, Ariane Jean, Rayannah, Faouzia, Raine Hamilton, Alpha Toshineza; rangée du bas, de gauche à droite : Kelly Bado, Justin Lacroix, Nadia Gaudet et Jason Burnstick, Jocelyne Baribeau. Courtoisie de l'Orchestre symphonique de Winnipeg (OSW).

Le spectacle Manitoba, mon amour est un des quatre événements forts que Le 100 NONS présente cette année pour célébrer leur 50e anniversaire de service à la communauté de musique franco-manitobaine. C’est non seulement une opportunité fantastique pour les artistes qui y participent, mais c’est aussi une chance pour le 100 NONS de mettre en valeur la diversité et le talent qui existent dans la communauté de musique franco-manitobaine.

L’idée du spectacle est venue à Eric Burke, le directeur de la programmation du 100 NONS, lorsqu’il est allé voir un show de Rufus Wainwright avec la symphonie. « Je connaissais bien la musique de Rufus, mais en le voyant avec l’orchestre c’était vraiment tout un autre niveau. Et j’ai pensé, man… ce serait cool si le 100 NONS pouvait faire un show avec l’orchestre. »

Le directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Winnipeg (l'OSW) s’est immédiatement intéressé à l’idée. « On s’est assis avec lui et on a parlé de différentes idées. On a considéré essayer de choisir des artistes de toutes les différentes générations du 100 NONS, mais en fin de compte on a décidé de choisir 10 artistes d’aujourd’hui qui vont chacun faire une chanson avec l’orchestre [ainsi qu’une chanson en solo]. On voulait bien représenter les artistes d’aujourd’hui et supporter ceux qui sont vraiment en train de percer sur la scène et de travailler fort pour leur art. Et puis en même temps, il fallait aller chercher un peu de tout; dans les dix artistes qu’on a choisi, il y a une super grande variété. »

Une de ces artistes est Raine Hamilton, une auteure-compositrice-interprète folk francophile. Lorsqu’on lui a demandé de participer, elle était à la fois surprise et enchantée.

« J’étais comme, ‘quoi ? …oui ! Vraiment, moi ? OK cool, allons-y !’ J’étais vraiment ravie qu’on [me l]’ait demandé parce que le français n’est pas ma langue maternelle et j’ai pensé que le fait qu’ils sont veulent bien inclure des gens qui créent en français venant de différentes origines linguistiques est vraiment sympa et inclusif. »

Eric affirme que tous les artistes ont exprimé beaucoup d’enthousiasme lorsqu’ils ont été approchés au sujet du spectacle. Pour Rayannah, le fait qu’elle aura la chance de jouer avec l’OSW est particulièrement excitant puisqu’elle travaille comme serveuse au Centennial Concert Hall (où l’OSW font leurs spectacles) depuis qu’elle est adolescente.

« Quand j’avais 16 ans et que je travaillais au Concert Hall, j’étais pas mal rêveuse, et je me suis dit que peut-être un jour j’aurai la chance de jouer avec l’orchestre. Dans l’industrie de la musique, c’est tellement rare qu’on ait l’opportunité de se mesurer, de savoir si on a vraiment franchi telle ou telle étape. Tout est toujours dans le flou. Alors je pense à moi quand j’avais 16 ans… c’est comme, ‘wow! It’s happening!’ En jubilant, elle ajoute, « je pense que je vais avoir un gros moment fébrile sur scène ».

Raine exprime aussi avoir hâte de se trouver sur scène samedi. « Je pense que ce sera spécial, et que je rentrerai vraiment dans la zone. Ce qui m’excite c’est d’envisager [de] remplir la salle de spectacle; en fait, je pratique comment le remplir énergiquement. Quand je jouerai ma pièce solo, toute seule sur cette estrade – comment est-ce que ça sera ? Et de jouer avec la symphonie, tout le son de la symphonie – ça donnera des ailes à la musique. En plus, c’est un espace assez formel et sérieux; ça crée une ambiance particulière. »

Tous les dix artistes travaillent fort pour que leurs chansons soient prêtes pour le gros spectacle de samedi. Eric exprime son enthousiasme : « Ça va être super excitant d’entendre les chansons dans une nouvelle couleur, et je suis convaincu que ça va faire un vraiment bon show. »

Pour plus d'informations et acheter vos billets, rendez-vous sur le site web de l'Orchestre symphonique de Winnipeg.