MCC envers un signe lumineux

MCC, c’est Marie-Claudel Chénard : une jeune campivallensienne élégante aux chansons douces et résonnantes. Les paroles qu’elle chante sont poétiques et la guitare qu’elle joue l'est aussi. En live (j’ai eu la chance de l’entendre en personne lorsqu’on a joué un spectacle ensemble en octobre dernier), ainsi que sur son EP Charmant Fiel, elle nous plonge dans un monde atmosphérique où, parmi des strates de texture subtiles, il y a suffisament d’espace pour ses résonnements contemplatifs.

Photo de couverture : MCC. Crédit : LePigeon.

PREMIER EP

Charmant Fiel, sorti en février 2016, est une collection de cinq chansons qui sont à la fois sombres et paisibles. Les rythmes doux de la guitare et des percussions se marient avec la voix rêveuse de MCC, qui se présente en harmonie, en chœur, ou seule. On peut entendre l’influence de Frédéric et Jean-Philippe Levac (Pandaléon), qui ont réalisé le EP conjointement avec MCC.

Si Charmant Fiel est un peu dark, c’est à cause des circonstances dans lesquelles se trouvait l’artiste lors de la création de celui-ci.

« Je venais juste de déménager à Montréal. Maintenant je viens d'en partir – ça fait deux jours que je suis partie pour retourner dans mon chez-nous à Sallaberry-de-Valleyfield, parce que la ville ça ne me faisait pas. Je trouvais ça vraiment lourd. »

Version live solo de À moitié, le premier extrait de Charmant Fiel :

PROCHAIN EP

MCC est présentement en train d’enregistrer les maquettes pour son prochain EP. Collaborant encore une fois avec les frères Levac (qui l'accompagnent aussi en concert parfois) les trois prennent leur temps à enregistrer les chansons à mesure qu’elles s’écrivent.

« Celui-ci aura six ou sept chansons qui seront un peu plus longues – ce sera presque un album. Je crois que ça va être vraiment différent du dernier EP. Ça va être plus lumineux, ça va respirer plus, puis mes chansons vont être plus comme, positives. Je suis vraiment dans une bonne phase de création. »

En fait de style, on peut s’attendre à un son plus ou moins folk avec des influences celtiques. « Je pense qu’il y aura des petites mandolines, des trucs comme ça. Ma sœur a un mando-cello, qui a un son très celtique. Je pense qu’on va faire un mélange de ce son-là avec mes rythmes de guitare... c’est folk, mais pas tant que ça. »

THÉMATIQUE

« Il y a beaucoup de signes qui sont arrivés pendant que j’étais à Montréal. Je vivais toute seule en appartement et je trouvais ça vraiment dur. Des fois je faisais juste m'enfermer toute seule dans mon appartement et là je me disais ce que je voulais, ce que je voulais pas, et ça arrivait. Je sais pas comment définir ça. Je faisais pas tant de prière, mais on dirait que je m’ouvrais… tu comprends ? » Elle rit.

« J’avais vraiment l’impression que je m’accrochais à quelque chose, et ça m’aidait à passer à travers de la situation. C’était comme des signes. Alors je pense que le prochain album, ça va traiter beaucoup de ça. »

MCC sur un sofa, jouant la guitare. Photo en noir et blanc.

MCC et sa guitare dans son appartement. Crédit : Mathieu Lalonde.

UNE BELLE ANNÉE DE MUSIQUE

MCC avait initialement prévu de lancer l’album au mois de mars, mais il est probable que sa sortie soit retardée, car une belle année de musique s’annonce pour elle. Elle participe au Cabaret Festif de Baie St-Paul le 28 janvier, qui est en lien avec le Festival Le Festif du mois de juillet. Par la suite, elle aura des shows à Montréal au mois de mars, qui seront dévoilés sur sa page Facebook à partir du début février.

Entretemps, voici MOCO, tiré de Charmant Fiel.