Brakhage – Invitation To An Emergency

Tout nouveau collectif hip-hop composé de musiciens issus de la scène rock underground montréalaise, Brakhage surprend et déstabilise avec Invitation To An Emergency, premier EP qui explore divers horizons prometteurs.

Photo de couverture : pochette de Invitation To An Emergency.

Mélomane indéfectible, le producteur et multi-instrumentiste Lieutenant Freebase a joint le rappeur/beatmaker Beat-Oven au sein du collectif hip-hop Revolution En Cours (REC) il y a quelques années. Conscient du potentiel de son nouveau groupe, Freebase a rapidement invité ses acolytes à investir son local de pratique du Mile Ex, là où prenaient place son projet blues rock Loose Pistons ainsi que des formations rock connexes comme Pypy et Red Mass.

En 2014, les nouveaux colocataires ont peu à peu développé des affinités musicales, en multipliant les conversations, les jams et, éventuellement, les compositions. Plusieurs mois plus tard, à la fin de la même année, Brakhage était né.

Officiellement composé de Beat-Oven et des trois producteurs Lieutenant Freebase, Futurewife alias Quism (également de Loose Pistons) et Dream Boogie Beats, mieux connu sous le nom Roy Vucino (leader de Pypy et Red Mass), le groupe fait un clin d’œil au cinéaste américain antinarratif Stan Brakhage et expérimente diverses avenues, tout en s’assurant de garder une signature cohérente à travers son fouillis quelque peu chaotique.

Collage de photos des différents membres du groupe.

Brakhage. Montage : Roy Vucino.

Du cran

En intro, la forme artistique se dévoile. Sur une musique atonale, deux voix résonnent en concordance et annoncent le début d’une mystérieuse quête sonore.

Arrêtée abruptement au moment où elle semblait se diriger vers une progression intéressante, l’ouverture laisse place à This Love, une chanson plus formelle qui évoque le hip-hop indépendant américain de la fin des années 1990. Chaleureuse, la voix de Beat-Oven (qui rappelle à la fois celle de Nas et de Kanye West) contraste habilement avec la rythmique virulente et la basse décalée, que surplombe la mélodie insaisissable.

Plus soul et placide dans son ambiance générale, No Coïncidence est menée par le flow posé du rappeur montréalais, qui rappelle avec conviction l’importance de rester accroché à ses rêves et de cultiver la pensée positive. Probablement inspirés par Madlib et MF Doom, les musiciens semblent avoir un faible pour la déconstruction mélodique et l’éclatement des structures, comme en témoigne la fin brute et bancale.

Proposition à resserrer 

Également membre de REC, le rappeur francophone Ibou place son flow assuré et intransigeant avec intensité sur Le vrai, une inventive pièce aux accents blues rock qui aborde le piège de la routine et des normes sociales.

Agressante et surchargée, la suivante The Strike met en relief les influences free jazz du groupe. Sans être totalement au point, l’exercice de style démontre une fois de plus que Brakhage a un énorme potentiel, mais qu’il gagnerait parfois à filtrer ses influences.

En fin de course, Beat-Oven se remet de la partie sur 40th Mantra, une incursion réussie dans la musique actuelle. Relevant l’exploit de rapper sur une ballade au piano constamment interrompue par des bruits informes et imperceptibles, le rappeur expérimente un flow plus monotone à la MF Doom.

Mise en bouche savoureuse, Invitation To An Emergency annonce plusieurs belles choses pour Brakhage. S’il doit de toute évidence resserrer sa proposition musicale, le groupe affiche déjà ses couleurs avec audace.

Date de sortie : 7 octobre 2016.