POP GOES - Fantôme populaire

C’est en faisant des recherches sur Bandcamp que je suis tombée sur Pop Goes, ce groupe montréalais que je ne connaissais ni d’Ève ni d’Adam. Déjà, j’étais intriguée : le visuel de l’album Pop Goes est superbe et psychédélique au possible. Et j’aimais également le nom du disque : Fantôme populaire. Bref, il y avait de quoi m’accrocher. Et du même coup, ça m’a permis de connaître l’étiquette montréalaise Cuchabata Records (Crabe, David in the Woods). Deux belles découvertes.

Le groupe Pop Goes se décrit comme expérimental, garage, lo-fi, post-freakbeat, post-punk ET psychédélique. Ouf, ça en fait du stock! En fait, la description qui correspond le plus est vraisemblablement la dernière : psychédélique. Ça sonne même parfois presque new wave, comme sur la pièce Gamma Tribe / Cold Spots. J’en rajouterais : y’a même un côté krautrock chez Pop Goes! On comprend, au final, que c’est un joyeux mélange de styles. Joyeux? Pas nécessairement, c’est plutôt sombre, mais le résultat est heureux, par contre. Chaque pièce de l'album Fantôme Populaire de Pop Goes amène des sonorités exploratoires vraiment intéressantes; il y a de la distorsion en masse. L’ambiance est très singulière, fantomatique (ça va bien avec le titre!) et on se demande franchement d’où ils sortent et pourquoi on les connaît pas plus que ça. Bon, il faut dire qu’ils viennent tout juste de débarquer, l’album étant paru au début octobre et un précédent EP en juin. Un bébé groupe qui en a dedans, en tous cas.

La musique de Pop Goes rappelera, à certains égards, tantôt We Are Wolves, tantôt des côtés à la Automelodi et je n’ai pu m’empêcher d’y voir une certaine énergie à la Pas Chic Chic. Dans un style vraiment différent, bien sûr. Bref, coup de cœur pour ces 4 gars de Pop Goes qui font du bien bon stock et qu’on verra probablement émerger bientôt. Ils seront, entre autres, au Cuch Fest à la Brasserie Beaubien, où vous pourrez voir les bands de l’étiquette performer sur place.