The Loop Pilots — And Then… The Sea

Excellent album instrumental, malheureusement sous-médiatisé à sa sortie il y a quelques semaines, And Then… The Sea est le résultat probant de l’union foisonnante entre deux producteurs montréalais talentueux : le vétéran Lou Piensa (de Nomadic Massive) et le prodige Dr. MaD.

Photo de couverture : pochette de And then... The Sea.

Initialement un projet solo de Piensa, The Loop Pilot (sans « s » à la base) en était à ses balbutiements il y a un peu plus d’une décennie lorsque son chef d’orchestre, également professeur au secondaire, a fait la rencontre décisive de Dr. MaD, alors étudiant dans sa classe d’anglais. Constatant la passion de son élève pour le hip-hop, Piensa lui avait alors fait écouter des ébauches de son projet sur Myspace.

Dans les années qui suivent, l’intérêt de MaD pour la production s’est concrétisé. Avec quelques amis/connaissances, qui deviendront rapidement des maîtres du beatmaking (comme Kaytranada, High Klassified, J.u.D. et Da-P dabeatx), le producteur montréalais a formé le collectif Alaiz et a perfectionné son art avec rigueur.

Ainsi, en 2013, quand The Loop Pilot s’apprêtait à être finalisé, Piensa n’a pas hésité à faire appel à son ancien étudiant pour l’édition finale et le mixage de son projet homonyme, ainsi que pour  collaborer sur une pièce (Nina’s Transit). Satisfait de l’accueil du projet – et de la chimie entre MaD et lui –, le membre emblématique de Nomadic Massive a décidé d’inclure officiellement le jeune producteur dans l’aventure.

L'hydravion retrouvé

Deux ans de travail à temps partiel plus tard, le nouveau duo propose donc le fruit de son labeur. Amateurs d’aviation, les deux musiciens y présentent un concept fertile, qui donne une couleur et une ligne directrice au projet.

« C’est l’histoire de deux pilotes dans un univers parallèle qui livrent du courrier à travers le monde. Un jour, on retrouve leur hydravion abandonné sur la côte de l’Angola, et une enquête est lancée pour comprendre ce qu’il s’est passé. En inspectant l’avion, on y a retrouvé des sacs de courrier pleins de beat tapes qui racontent plusieurs histoires », explique Lou Piensa.

Les deux artistes à la console.

Dr. MaD et Lou Piensa.

Ainsi, l’histoire d’And Then… The Sea prend place à plusieurs endroits - Montréal, La Havane et Sao Paulo principalement, mais également en Europe et aux États-Unis. Grands voyageurs, les deux musiciens ont profité de leurs escapades des derniers mois pour composer et enregistrer des chansons, au gré de leurs inspirations.

En découle un album riche en textures et en influences, qui met de l’avant le travail très minutieux des deux artistes. Architectes sonores de haute voltige, Piensa et MaD y mélangent les boucles, les échantillons et les couches d’instruments avec beaucoup de finesse, en gardant en tête l’idée de livrer une œuvre cohérente, qui s’éloigne du ramassis cacophonique.

Jazz, blues et expérimentations

Principalement mené par des mélodies jazz et blues, l’album regorge de trouvailles sonores (des extraits de vieux films sur l’aviation, des clips audio, des bruits ambiants) qui, lorsque bien dosés, donnent de la profondeur aux chansons.

Autrement, les expérimentations musicales sont nombreuses, mais restent au service de la mélodie, la plupart du temps. Conscients que la plupart des auditeurs allaient possiblement écouter leur album en fond sonore, Piensa et MaD ont fait le judicieux choix artistique de ne pas surcharger leurs chansons.

En revanche, lorsqu’il est écouté avec plus d’attention, And Then… The Sea dévoile plusieurs subtilités au niveau de son mixage et de sa réalisation – signe que ses deux pilotes l’ont confectionné avec un souci du détail impeccable.

À découvrir, sans plus attendre.

Sortie le 25 novembre 2015.